• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Accidents du travail : une légère baisse en 2014

- Mise à jour le 16/11/2015 17:56

Les chiffres de la sinistralité de la CNAMTS ont été publiés le 12 novembre dernier. Contrairement à l’ensemble des secteurs, le BTP affiche une légère baisse des accidents du travail et atteint son niveau le plus bas. 2014 semble toutefois marquer un palier, après des années de forte baisse.

AT

Des accidents et des décès en baisse, et un niveau inédit atteint avec 64 accidents du travail pour 1 000 salariés. Les statistiques 2014 ont parlé, mais gare à tout excès de triomphalisme. "Globalement les chiffres sont plutôt orientés à la baisse pour la plupart des secteurs, ce qui ne veut pas dire que nous n’avons plus rien à faire, relativise Marine Jeantet, directrice des risques professionnels de la CNAMTS. Certains secteurs, comme celui des soins à la personne, enregistrent de fortes hausses, ce qui impliquera un important travail de notre part sur les risques émergents, mais d’autres actions prioritaires ont d’ores et déjà été fixées". Parmi celles-ci figurent plusieurs programmes spécifiques au BTP, comme celui mené sur la prévention des chutes de hauteur.

Deux fois plus d’accidents dans le BTP

Le BTP reste en effet, encore pour cette année 2014, le secteur le plus sinistré avec un taux de 63,6 pour 1 000, contre 34 en moyenne pour l’ensemble des secteurs. Cent trente-sept décès sont à déplorer en 2014 dans le secteur, soit huit décès de moins par rapport à 2013. Mais sur l’ensemble des secteurs, le BTP fait partie de ceux qui enregistrent une baisse globale des indicateurs AT en 2014 (taux et indice de fréquence) avec un recul de 1,7 % et 2 %.

Une baisse de 3,8 % des AT

Une légère baisse donc qui contraste avec celles constatées ces deux dernières années (-5,1 % en 2013 et -6,5 % en 2012). Selon le rapport de la CNAMTS, "Dans le BTP, la baisse du nombre d’accidents du travail en 2014 (3 779 accidents en moins par rapport à 2013, soit une baisse de 3,8 %) est expliquée à part quasi égale par la baisse de la sinistralité intrinsèque (baisse de l’indice de fréquence) et par la baisse du nombre de salariés (-1,8 %)." Sans surprise, les accidents du travail sont principalement des accidents liés à la manutention manuelle. Les accidents de trajet poursuivent, quant à eux, leur baisse amorcée depuis 2010. Trente décès de ce type ont été répertoriés en 2014 comparativement aux 45-48 décès annuels entre 2008 et 2012.

Les maladies professionnelles en forte hausse

Les métiers les plus accidentogènes restent les travaux de charpente et les travaux de couverture, avec des taux et des indices de fréquence élevés (respectivement 125 et 116). La carte régionale des indices de fréquence souligne, par ailleurs, une sinistralité beaucoup plus faible en Ile-de-France (qui concentre à elle seule pourtant plus de 20 % des salariés du BTP) que dans les régions Bretagne, Auvergne et Languedoc-Roussillon, qui ont des indicateurs plus élevés qu’ailleurs. Enfin, le nombre de maladies professionnelles repart à la hausse de façon marquée cette année avec +6,1 % et enregistre la plus forte augmentation entre 2013 et 2014 sur l’ensemble des secteurs. Les TMS expliqueraient en grande partie cette hausse. [...]

L'intégralité de cet article est à lire dans le magazine Prévention BTP n°193
Voir les offres d'abonnement

Consulter les statistiques AT-MP 2014



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Votre conseiller OPPBTP

Prévention BTP

Le magazine de juin est paru !

Prevention BTP n°198

Au sommaire : un dossier spécial amiante, un cahier technique sur les travaux en milieu restreint, des actus, un dossier santé sur les cancers respiratoires...
Acheter le numéro
S'abonner

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.