• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

La coordination SPS face aux défis de demain

- Mise à jour le 10/04/2019 17:15

Célébré le 19 mars dernier sous l’égide de l’OPPBTP, le 25e anniversaire de la coordination SPS a été l’occasion de mettre en avant son rôle essentiel sur les chantiers. Mais aussi d’émettre des propositions pour que le métier soit davantage connu et reconnu.

Colloque des 25 ans de la coordination SPS

 

« 25 ans, c’est la voie de la maturité ». Ces mots sont ceux de Lucie Lourdelle, conseillère en charge des relations du travail au sein du ministère du Travail, en introduction du colloque sur la coordination SPS organisé le 19 mars dernier par l’OPPBTP avec le soutien du ministère du travail, et en partenariat avec le collectif coordination SPS (Coprec, FA, AFCO, GOC.sps, GRAC). Et de rappeler que la période coïncidait avec une forte baisse des accidents du travail et des décès dans le BTP. Pouvait-on mieux illustrer, même si d’autres facteurs entrent bien évidemment en jeu, l’importance du rôle des CSPS ?

Patrick Grossmann, représentant du collectif de la coordination SPS, a toutefois rappelé les difficiles premiers pas de cette mission, issue de la transposition de la directive européenne UE 92-57. « Imaginez une personne formée en quinze jours, aux missions floues, face à un maître d’ouvrage qui le voit comme une charge supplémentaire » a-t-il lancé à l’assemblée. Par la suite, la loi de 2003 a notamment permis de formaliser son rôle sur les petites opérations. En 2011 et 2012, le dispositif de formation a été revu, avec des possibilités d’accès élargies aux diplômés en architecture, dans le BTP et dans la prévention des risques professionnels. Des organismes représentatifs ont également vu le jour, y compris au niveau européen où il existe toujours de fortes disparités des conditions d’exercice de la coordination SPS, qui ont été rappelées lors du colloque.

Une mission plus reconnue

Aujourd’hui, la profession a néanmoins gagné en légitimité : 80 % des maîtres d’ouvrage reconnaissent la plus-value de la mission, selon l’état des lieux sur la coordination SPS publié l’an dernier par l’OPPBTP. Mais des freins demeurent à son plein épanouissement, en particulier le manque d’organisation collective des travaux en amont, mais aussi le faible coût horaire des missions et, son corollaire, le nombre important de chantiers gérés simultanément : 80 en moyenne.

D’où l’appel des participants au colloque à mieux intégrer la coordination SPS dès la phase conception et à développer des outils de liaison opérants, ce qui est déjà le cas pour un certain nombre d’entreprises venues témoigner de leurs démarches innovantes. Ainsi, Hervé Bernard, responsable sécurité environnement du groupe Idec  est intervenu pour présenter le cahier des charges créé par ce dernier pour la mission CSPS afin de la valoriser.

Le défi du recrutement : plus de 2 000 postes à pourvoir

Au-delà, il a été rappelé que c’est leur « savoir-être » que les CSPS doivent désormais développer, c’est-à-dire leur capacité à animer des réunions, à faire preuve d’autorité, de pédagogie… Des objectifs qui passent aussi par un renforcement de la formation. La profession doit aussi faire face à un autre défi, celui du recrutement. La première génération de coordonnateurs partira bientôt en retraite et plus de 2 000 postes seront alors à pourvoir.

Tout en posant les défis et les difficultés rencontrés par la profession, ce colloque aura surtout été l’occasion de mettre en lumière le savoir-faire d’une profession qui se projette dans l’avenir. « Vous devez être fiers de votre métier », a insisté Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP, en écho à d’autres intervenants. Des discours qui vont dans le sens du Livre blanc sur la coordination SPS  paru en juin 2018 et dont le directeur général du Travail, Yves Struillou, a salué la qualité, avec cette conclusion : « Nous allons devoir apporter des réponses à la hauteur du travail effectué. »



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.