• Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Risque routier : cinq conseils avant de prendre le volant

Amélie Poncelet - Mise à jour le 02/02/2016 11:58

Même si le nombre d'accidents de trajet diminue dans le BTP depuis 2010, le risque routier professionnel reste l'une des principales causes de dommages graves ou mortels dans le secteur. En 2015, la mortalité routière globale était, quant à elle, en hausse. Comment améliorer la sécurité des conducteurs ? Comment mettre en place des actions de prévention du risque routier quand on est une petite entreprise ? Suivez le guide.

Risque-routier

D’après le bilan provisoire de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) pour l’année 2015, la mortalité routière française était en hausse de 2,4 % par rapport à 2014, ce qui représente 80 décès de plus."Cette mauvaise nouvelle suscite une forte inquiétude pour notre association, indique l'association Prévention routière. Pour la première fois en 35 ans, la mortalité sur les routes françaises augmente deux années de suite". En ce qui concerne la fréquence des accidents de trajets domicile-travail, les  dernières statistiques livrées par la CNAMTS indiquent une poursuite de la baisse amorcée en 2010. La vigilance reste bien évidemment de mise, car le BTP déplore 30 décès en 2014.

1.  Considérez l'utilité du déplacement

Les déplacements sont des sources de fatigue supplémentaire. Pour limiter les risques, ils doivent donc être fondés :

  • définissez les trajets (domicile-travail, bureau-chantier…) en amont.
  • Favorisez le covoiturage.
  • Privilégiez les pauses-déjeuner (sans alcool) sur place.

2.  État du véhicule, Code de la route : ne négligez pas les évidences

  • Assurez-vous que le véhicule est en bon état : comme pour tout véhicule professionnel ou personnel, les véhicules utilisés sur les chantiers (VP, VUL, VU, engins…) doivent être régulièrement soumis aux révisions et contrôles techniques. Vérifiez l’état des pneus, des éclairages, du pare-brise, le niveau des liquides…
  • Respectez le Code de la route : ne pas téléphoner au volant, ne pas dépasser les limites de vitesse autorisées, respecter les distances de sécurité…

Attachez vos ceintures !
27 % des usagers de véhicules utilitaires tués en 2015 ne portaient pas leur ceinture de sécurité.
(Source : Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR)

3. Arrimez les charges

Sur la route, les objets mal arrimés deviennent des projectiles dangereux en cas d’accident. Il est donc essentiel d’organiser le véhicule pour limiter les risques.

  • La cabine doit être séparée du coffre par une cloison rigide et pleine.
  • Le PTAC (poids total autorisé en charge) du véhicule doit être respecté.
  • Les charges doivent être bien réparties.
  • Les objets doivent être correctement fixés aux points d’ancrage.

Télécharger l'affiche "Chargement sanglé ne peut être éjecté"

4. Sécurisez le chantier

Signalisation temporaire
  • Balisez les zones d’intervention des équipes ainsi que les zones dangereuses (pentes glissantes, flaques profondes…). Aménagez les accès en mettant en place une signalisation spécifique en prenant en compte les contraintes pour les riverains (et formez vos équipes pour une bonne compréhension des panneaux).
    Télécharger le mémento "Signalisation temporaire de chantier"
  • Portez un gilet jaune, des chaussures de sécurité,un casque et l'ensemble des EPI en toutes circonstances.
  • Restez toujours bien en vue en prévenant les autres intervenants sur le chantier de vos déplacements.
  • Regardez systématiquement à droite et à gauche avant de franchir une zone de trafic.
  • Enclenchez votre frein à main lors de chaque arrêt ;
  • Désignez des "hommes-trafic", chargés d’organiser les déplacements des engins et camions. Ils doivent être préalablement formés aux spécificités de cette mission.

  5. Établissez  un plan d’action

Inscrivez le risque routier dans votre document unique d’évaluation des risques en associant les utilisateurs de véhicules à la démarche. Un tableau de bord sur les accidents routiers peut vous aider à évaluer ce risque. Vous pouvez indiquer : le nombre d’accidents par type de véhicule, leur gravité, les circonstances (type de voie, jour/nuit, conditions climatiques, type de mission de l’accidenté, responsabilité ou non d’un tiers, travaux réalisés sous circulation ou non). N'oubliez pas les facteurs aggravants : le risque routier peut être décuplé par des facteurs annexes: consommation d’alcool et/ou de stupéfiants, effets secondaires liés à la prise de médicaments, conduite en état de fatigue entre autres.

Artisans et petites entreprises : tous concernés !

Pour les artisans, la mise en place d’une politique de prévention du risque routier n’est pas évidente. Les salariés doivent néanmoins être mobilisés. Favorisez le dialogue en restant à l’écoute de leurs retours terrain, notamment concernant les conditions de déplacement : distances à parcourir, états des routes à emprunter, cohérence des véhicules par rapport aux besoins de l’activité, niveau de confort en position assise… N’hésitez pas à vous associer aux démarches de vos clients et partenaires, afin d’engager des actions de plus grande envergure.

Risque routier : sélection documentaire de l'OPPBTP
  • Maîtriser le risque routier : formation
    L'OPPBTP propose aux compagnons et aux encadrants une formation de deux heures sur le risque routier. L'objectif : connaître les principaux risques auxquels on est confronté lorsqu’on se déplace en véhicule, en particulier en utilitaire léger.
    En savoir plus


  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Votre conseiller OPPBTP

Prévention BTP, le mag'

Le n°200 est paru !

Prevention BTP n°200

Le 200e numéro du magazine Prévention BTP est paru. Au sommaire : un dossier spécial démolition, un cahier technique dédié à la maçonnerie, des chantiers, de l'actu, de la santé...
Numéro disponible en version papier ou digitale.
En savoir plus

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.