• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Prévenir les cancers professionnels

- Mise à jour le 29/03/2019 15:50

L’assurance accidents du travail autrichienne, l’Auva, a récemment lancé une campagne sur le risque de cancer professionnel. L'organisme souhaite attirer l’attention des employeurs et des salariés sur les risques présents sur de nombreux lieux de travail.

cancer

 

À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le 4 février dernier, l’assurance accidents du travail autrichienne (Auva) a lancé une vaste campagne intitulée « Attention, risque de cancer ! ». On dénombre 120 000 cancers professionnels par an en Europe, 80 000 décès, dont près de 2 000 en Autriche. L’objectif est de sensibiliser employeurs et salariés aux risques liés aux substances cancérogènes rencontrées dans de nombreuses situations de travail.

« Chaque cancer professionnel est un cancer de trop. La prévention est donc une priorité absolue. Ce n’est que si les entreprises reconnaissent qu’elles travaillent avec des substances cancérogènes et savent comment les utiliser en toute sécurité qu’elles peuvent prévenir efficacement les cancers professionnels », affirment Marie Jelenko et Silvia Springer, expertes de l’Auva.

L’Auva s’appuie sur la campagne « Lieux de travail sains-Détecter et gérer les substances dangereuses » de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-Osha). Elle propose de nombreux documents d’information sur ce sujet tels que des dépliants, des vidéos explicatives ainsi que des séances individuelles de conseil et de formation.

Quelques exemples de situations de travail à risque

Le benzène, imbrûlé lorsqu’on travaille avec des tronçonneuses à essence, est un agent cancérogène.

Dans le travail des métaux, les opérateurs peuvent entrer en contact avec des composés de chrome (VI), notamment produits lors du soudage d’aciers inoxydables ou utilisés en galvanoplastie.

Dans le travail du bois, les poussières dans les ateliers de menuiserie ou le formaldéhyde dans les matériaux en bois, fraîchement stockés et collés, peuvent poser des problèmes.

Les produits de nettoyage peuvent également contenir des substances cancérogènes.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.