• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Les apprentis, vecteurs de l’innovation dans le BTP

- Mise à jour le 24/01/2019 11:00

BIM, objets connectés, impression 3D… Les jeunes apprentis du BTP sont prêts à porter ces innovations dans les entreprises du BTP. Ils considèrent même que c’est le devoir de leur génération, selon une étude du CCCA-BTP. Et ce, notamment, au service de meilleures conditions de travail sur les chantiers.

Opérateur portant un masque de réalité virtuelle

 

Les apprentis l’affirment : ils sont les ambassadeurs de l’innovation dans le BTP. Près des deux tiers d’entre eux (71%) estiment en effet que leur génération doit porter l’innovation du secteur, selon une étude du CCCA-BTP publiée le 15 janvier*. « Aujourd’hui l’apport d’un apprenti à l’entreprise va bien plus loin qu’un gain financier, souligne Franck Le Nuellec, directeur du marketing, du développement et de l’innovation stratégique du CCCA-BTP. Les millenials sont les vecteurs de la transformation digitale des entreprises. »

Parmi les innovations qui semblent les plus utiles aux apprentis figurent d’abord le BIM (37 %), les objets connectés (36 %), et l’impression 3D (32 %). Viennent ensuite les outils de réalité virtuelle ou augmentée (25 %), les robots (24 %), les drones (21 %) et les autres technologies (9 %), comme l’exosquelette, la gestion technique du bâtiment...

Innovation et millenials dans le BTP

Plus de sécurité sur les chantiers

Leurs bénéfices pour l’entreprise ? Les apprentis répondent majoritairement : rendre le travail moins pénible (45 %), augmenter l’efficacité des salariés sur les chantiers (35 %) et garantir plus de sécurité aux salariés sur les chantiers (33 %).

Lorsque leur entreprise d’accueil utilise des innovations, les apprentis déclarent être formés sur plusieurs d’entre elles. Trio de tête : les objets connectés (56%), les outils de réalité virtuelle ou augmentée et les robots (51%), ainsi que le BIM (39 %). Viennent ensuite l’impression 3D (31 %) et les drones (27 %).
De son côté, le Bâtiment CFA Normandie est en pointe sur le sujet. « Nous formons aujourd’hui les apprentis à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée, aux objets connectés, au BIM, à l’impression 3D et aux drones, commente Raphaël Harang, pilote projets numériques pour le Bâtiment CFA Normandie, témoin lors de la présentation de l’étude. Nous avons formé les formateurs auparavant pendant un an et demi sur ces sujets. Le simulateur, pour un jeune, c’est un peu comme sa Play station, il prend cette expérience comme un jeu et l’assimilation va beaucoup plus vite. »

Innovations encore peu utilisées

Pour autant, même si les jeunes se montrent très motivés par les innovations, de façon générale, elles sont encore peu utilisées dans les entreprises (10 % pour le BIM et 4 % pour les drones), constate l’étude du CCCA-BTP. Du point de vue des apprentis, les trois principales difficultés rencontrées par les entreprises de BTP pour être davantage innovantes sont à 38 % un manque de moyens financiers, 32 % un manque de formation professionnelle adaptée, et à 31 % un manque d’information sur les techniques innovantes.

*L’enquête « Les jeunes et l’innovation dans le BTP » a été réalisée en novembre 2018 par Infopro Digital pour le CCCA-BTP, au moyen d’un questionnaire en ligne, auprès d’un échantillon de 6 490 apprentis âgés de 15 à 23 ans, en formation du CAP au diplôme ingénieur, dans les CFA du réseau du CCCA-BTP.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.