• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Addictions : une priorité de santé au travail

- Mise à jour le 10/01/2019 12:45

Diffusé début janvier, le plan pluriannuel du gouvernement pour lutter contre les addictions affiche plusieurs objectifs concernant le monde du travail. Les mesures visent notamment à renforcer le repérage précoce des conduites addictives et à développer les actions à destination des jeunes travailleurs.

Addictions

 

Alcool, tabac, drogues, écrans… le plan gouvernemental de mobilisation contre les addictions 2018-2022, rendu public début janvier, préconise six axes d’action. Parmi eux, « faire de la lutte contre les conduites addictives une priorité de la santé au travail ».

Généraliser le repérage précoce

Le gouvernement préconise plusieurs pistes d’action autour du rôle des différents acteurs de santé au travail :

  • généraliser le repérage précoce et l’intervention brève ;
  • intégrer la prévention des conduites addictives dans les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) signés entre les Carsat, les Direccte et les services de santé au travail ;
  • assurer une meilleure coordination et un meilleur échange d’information entre médecin du travail, médecin conseil de la sécurité sociale et médecin traitant, avec l’accord du patient, en particulier pour prévenir la désinsertion professionnelle.

Intervenir auprès des jeunes

Les jeunes sont une cible importante du gouvernement, qui veut associer les milieux professionnels : chambres de commerce et d’industrie, fédérations professionnelles notamment celles qui recrutent en apprentissage. Il souhaite favoriser leur intervention auprès des jeunes en insertion ou en formation, afin de les informer sur les risques des conduites addictives en relation directe avec les métiers et les secteurs professionnels qu’ils souhaitent intégrer.

Le plan prévoit également, en accord avec le ministère du Travail et les autres ministères concernés, d’accompagner les secteurs d’activité concernés par ces sujets (arts et spectacle, agriculture, construction, restauration…) pour la mise en place de plans d’action.

Consommation d’alcool au travail : privilégier la prévention

S’agissant de l’éventuelle révision de la réglementation sur la consommation d’alcool au travail, en vue d’une interdiction clairement posée, « le renforcement de l’interdit n’est pas ressorti comme le levier à privilégier », affirme le document. Pour répondre à cette préoccupation des entreprises, l’accent devrait plutôt être mis sur des actions de prévention auprès des salariés, ainsi que la clarification de la responsabilité de l’employeur.

À consulter

Dossier Alcool et drogues

Site de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives
Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.