• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Des recommandations pour prévenir la désinsertion professionnelle

- Mise à jour le 14/03/2019 16:00

La Haute autorité de santé a publié un guide de bonnes pratiques pour le maintien dans l’emploi des salariés ayant connu des problèmes de santé. Elle rappelle l’importance de la visite de préreprise et préconise la mise en place de mesures progressives.

Visite de préreprise

 

Axe majeur du troisième plan santé au travail (PST3), la prévention de la désinsertion professionnelle a fait l’objet, le 25 février dernier, d’une série de recommandations publiée par la Haute autorité de santé (HAS) à destination des services de santé au travail (SST) mais aussi des employeurs.

La HAS vise deux objectifs :

  • proposer un socle commun pour contribuer au maintien dans l’emploi des salariés ayant connu un accident du travail ou un problème de santé ;
  • améliorer la lisibilité et la cohérence de la prise en charge des personnes à risque de désinsertion professionnelle.

La visite de préreprise : un moment clé

Parmi les bonnes pratiques, l’organisme recommande notamment de « repérer, en amont de tout arrêt de travail, toute altération de l’état de santé du travail ayant un retentissement sur ses capacités fonctionnelles et de travail. » Le rôle important de la visite de préreprise est également rappelé. Par ailleurs, la HAS préconise qu’un plan de retour au travail ou de maintien dans l’emploi soit élaboré avec le travailleur et les autres acteurs concernés. Le principal intéressé doit être informé, orienté et accompagné tout au long du processus.

Les paramètres de la situation à prendre en compte par le médecin du travail

Pré-reprise du travail-Critères à prendre en compte

Source : HAS

 

Miser sur une stratégie progressive

Les mesures prises pour garantir le maintien dans l’emploi d’un salarié peuvent être individuelles ou se rapporter à l’environnement de travail. En tout état de cause, la HAS rappelle qu’une « stratégie progressive doit être adoptée. » Cette dernière doit en priorité viser le maintien au poste antérieur avec des aménagements temporaires ou durables. « À défaut, un reclassement vers un autre poste de l’entreprise ou une reconversion dans une autre entreprise doivent être recherchés. »



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.