• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Mieux intégrer la polyexposition

- Mise à jour le 30/01/2019 16:30

Dans le cadre du troisième Plan Santé au Travail (PST3), une étude dresse un état des lieux des actions menées par les acteurs de la sécurité sanitaire et de la prévention  (DGT, Dares, Anses, Anact, INRS) en matière de polyexposition.

silice

 

Défi majeur pour les acteurs de la sécurité sanitaire et de la prévention, la question de la polyexposition des travailleurs a fait l’objet d’un bilan – en France et à l’international – des actions déjà menées. Dans le cadre du Plan santé au travail 2016-2020, il a été publié le 17  décembre 2018.

Cette étude souligne que les travaux et les actions les plus avancés dans le domaine portent sur les expositions aux substances chimiques mais la connaissance des travailleurs sur ces risques reste insuffisante. S’agissant des autres facteurs de risques tels que les facteurs physiques ou biologiques, l’analyse reflète le faible investissement sur ces sujets. D’autre part, les travaux sur les contraintes organisationnelles et psychosociales sont en plein développement. L’enquête recense également quelques outils de prévention ainsi que des actions d’information et de formation destinés à mieux prendre en compte les aspects de la polyexposition.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.