BIM et prévention

Le BIM, un outil au service de la prévention

BIM et prévention

Si le BIM (Building Information Modeling) présente des avantages certains en termes de conception et d’exploitation des ouvrages, quels sont ses intérêts en termes de prévention des risques sur les chantiers ? Comment cela se traduit-il ? Explications.

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Les avantages du BIM

Le BIM transforme la façon de travailler sur les chantiers en permettant à l’ensemble des intervenants d’accéder et d’alimenter une maquette numérique unique. Cette maquette peut intégrer dans certains cas les interventions de chaque corps de métier et l’organisation de la coactivité.

 Le BIM : le chantier avant le chantier

Le BIM permet de modéliser le chantier, y compris ses différentes phases constructives avant son exécution réelle. En quelque sorte on peut réaliser une exécution "à blanc" de son chantier. Le BIM porte sur la phase études (réalisation des plans d’exécution, des métrés, définition des matériaux…) mais peut également servir en phase exécution en intégrant l’environnement du chantier, le séquençage des interventions de chaque entreprise et de leurs modes opératoire. Cette préparation aura une incidence directe sur la sécurité.

L'avis d'expert

Mohamed Kettab, consultant en maquette numérique, directeur général d’Hexabim – Extrait du magazine Prévention BTP n°195-

Comment définiriez-vous le BIM en quelques mots ?
Je dirai tout simplement que le BIM c’est la construction avant la construction ! À l’aide de logiciels de modélisation spécialisés tels que Allplan, ArchiCAD, Revit ou encore Tekla, nous pouvons construire virtuellement nos ouvrages en 3D, et y ajouter des données telles que les matériaux et les dimensions. Le résultat se présente sous forme de modèles virtuels « intelligents ». On peut les assembler (structure +, CEA +…) et les visualiser en 3D pour détecter les différents conflits par exemple, ou bien extraire des quantitatifs, des plans d’exécution… Tout en précisant que ces données sont dynamiques : bouger un élément de la maquette numérique impactera directement les plans, les quantitatifs et d’autres paramètres.

Sur un chantier, en quoi le BIM peut-il agir positivement sur la prévention des risques ?

Grâce à la planification 4D, qui offre par anticipation une image du chantier à n’importe quel instant T de la construction, les utilisateurs pourront aussi déceler ce que les coordonnateurs SPS nomment « les superpositions de tâches".


Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.