L'hygiène sur les chantiers

Bases-vie, entretien du corps, alimentation

L'hygiène sur les chantiers

Essentielle au bien-être au travail et à la sécurité, l’hygiène ne concerne pas uniquement l’entretien du corps et l'alimentation. Sur un chantier, les conditions d’accueil et la propreté des vêtements reposent sur le chef d’entreprise. Quels sont les principes d’hygiène fondamentaux ? Comment les préserver via des solutions simples ? Comment aménager des cantonnements sur les chantiers courts et/ou en site urbain ? Suivez le guide !

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Pour aller plus loin

L'avis d'expert :  Bruno Bisson, ingénieur conseil à la Cramif

Quels sont les freins à une meilleure prise en compte de l’hygiène sur les chantiers ?

Quand cette dimension est intégrée au niveau de la coordination, sur les chantiers les plus importants, les cantonnements sont prévus. Mais sur les chantiers plus petits, et a fortiori chez les particuliers, il arrive encore que rien ne soit prévu : on se change dans le coin d’une pièce en travaux, par exemple, ou certaines entreprises passent des accords avec des cafés pour utiliser les toilettes. Le problème n’a guère évolué, malgré l’arrivée de nouveaux produits comme les roulottes utilisables en ville. C’est que les freins ne sont pas que financiers mais aussi culturels. Ainsi, le donneur d’ordres ne réserve pas toujours un emplacement pour se changer, manger…

Quels arguments peuvent inciter les entreprises à faire évoluer leurs pratiques ?

L’amélioration des conditions de vie sur les chantiers est d’abord une question de respect de la dignité humaine, s’agissant d’activités souvent physiquement éprouvantes, salissantes, exposées aux intempéries. Nombre de petites entreprises, à l’esprit paternaliste, l’entendent bien, mais évoquent les conditions économiques. C’est là qu’il faut rappeler que le bien-être du salarié a des répercussions sur la qualité du travail. Sans oublier l’image de l’entreprise, qui est aussi véhiculée par les bleus de travail de ses salariés. Enfin, soulignons que les manquements de l’employeur en matière d’hygiène sont pénalisables

Quelles sont les prescriptions de la Cramif en matière d’hygiène sur les chantiers ?

Nous préconisons un vestiaire chauffant pour sécher les vêtements, mais aussi un équipement pour sécher les chaussures de travail, un coffre-fort pour abriter les objets de valeur, la mise à disposition d’un réfrigérateur et de quoi réchauffer les aliments. Nous souhaitons aussi encourager les économies d’énergie avec la mise en place de dispositifs de temporisation, de détecteurs de présence… comme dans les bureaux. Enfin, un groupe de travail rédige actuellement un projet de recommandation sur le montage des cantonnements, qui peut entraîner de nouveaux risques, de chutes de hauteur notamment.

Extrait du dossier du magazine Prévention BTP n°203  : "Chantier propre, chantier performant"

A retenir

Depuis le 23 décembre 1982, les entreprises de 50 salariés et plus doivent obligatoirement constituer un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Son objectif : contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs et améliorer leurs conditions de travail. Quelles sont ses missions ? Qui le compose ?

En savoir plus sur cet acteur essentiel de la santé et de la sécurité des salariés .

Documentation

  • La Cramif met à disposition une note technique pour la mise en place de cantonnements de chantier intégrant la prévention des risques liés à ce type de locaux. Accès, renouvellement de l’air, chauffage, sécurité incendie…
  • Construction de maisons individuelles, pour votre sécurité Améliorez l’hygiène sur les chantiers ! L'affiche de l'INRS

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.