• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
picto_tech

Habilitation électrique et travailleur intérimaire

Questions/Réponses

Mise à jour le 1/03/2017

La question posée

Faut-il délivrer une habilitation électrique au salarié intérimaire, même pour une mission de courte durée ?

Le personnel intérimaire est totalement assimilable à un salarié de l’entreprise.
Le chef d’établissement d’accueil délivre un titre d’habilitation à l’intérimaire, quelle que soit la durée de la mission. Ce titre de reconnaissance par l’employeur de la capacité à accomplir en sécurité les tâches fixées est limité dans le temps et restreint aux installations électriques sur lesquelles l’intérimaire intervient (article L 1251-21 du code du travail).
La délivrance d’une habilitation n’est nécessaire que pour intervenir sur une installation déjà mise sous tension.
L’entreprise établit une fiche de description de poste (tâches et niveau d’habilitation) destinée à l’entreprise de travail temporaire. Celle-ci établit une fiche par intérimaire à transmettre à l’entreprise (qualification, expériences, formations aux risques électriques, niveaux d’habilitation possible).
Le chef d’établissement, lors de l’accueil de l’intérimaire, vérifie son aptitude médicale à réaliser des travaux d’ordre électrique et ses connaissances. Il délivre une habilitation relative à la mission confiée à l’intérimaire, veille à son accueil, à sa formation au poste, et vérifie qu’il dispose bien du carnet de prescription. Il lui remet les équipements de protection nécessaires

Chargement en cours

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.