• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
picto_tech

Soudure à l'arc

Questions/Réponses

Mise à jour le 1/03/2017

La question posée

La soudure à l’arc peut-elle générer un risque de brûlure, d’électrisation ou d’électrocution en cas de contact direct avec la pièce ?

Oui, même si l’appareil de soudage à l’arc fonctionne à très basse tension, il peut y avoir danger d’électrisation dans certaines circonstances. En effet, le soudeur utilise une torche sous-tension. Pendant une opération de soudage, la résistance électrique entre la pièce à souder et l’électrode est faible, l’intensité du courant qui passe dans le circuit est donc élevée : 100, 200 ou 300 ampères.
Tout dépend de la tension à vide de l’appareil. Si certains appareils soudent avec des tensions inférieures à 48 volts, ce n’est pas le cas de tous (certains MIG ou MAG fonctionnent à 80 volts).
Dans ce cas, si le soudeur qui manipule la torche à souder sous tension ne porte pas de gants et a les pieds sur un sol humide ou métallique, il peut être traversé par un courant ayant une intensité supérieure à 10 mA, suffisante pour entraîner une électrisation.
Il faut aménager son poste de travail (utiliser un support isolant pour déposer la torche, un établi et des positionneurs…), porter des vêtements secs et des gants de protection.

 

Chargement en cours

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.