CanalisateurLa Formation Sécurité du canalisateur

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Se former à la sécurité

Former les salariés à la sécurité constitue une obligation légale du chef d'entreprise ( article R4141-2 du Code du travail ), qui fait partie intégrante de sa politique de prévention.

Cet impératif recouvre la formation à la sécurité reçue par les compagnons à leur arrivée et les formations sur :

  • Les modes opératoires ;
  • Les équipements de travail ;
  • Les matériaux spécifiques à leur métier.

Acquérir les bons modes opératoires

Certains gestes du métier font naître des risques qu’il appartient aux compagnons de maîtriser par une formation professionnelle. La montée en compétences des salariés est, en effet, le meilleur allié de la prévention.

Maîtriser les risques de travaux sous circulation

Les chantiers sous circulation présentent un risque important pour les salariés y travaillant et pour les usagers des voies publiques. Les compagnons sont formés à la préparation et à la mise en place d'une signalisation temporaire de chantier appropriée. Ils seront ainsi en capacité d’avertir, de protéger, de guider et d’inviter les usagers à modifier leur comportement face à une situation inhabituelle.
Nous vous proposons de suivre une formation sur la préparation et la mise en œuvre la signalisation temporaire de chantier (réf. 3151).

Maîtriser les risques de dommages à ouvrages

Canalisateur

Lors de terrassements, les équipes peuvent accrocher des réseaux souterrains (électricité, gaz, communication) ou aériens, causant ainsi des nuisances pour les utilisateurs, une perte d’exploitation pour les concessionnaires et, surtout, mettant en péril la vie des utilisateurs.
Les opérateurs à pied et les conducteurs d’engin sont formés à la prévention du risque électrique. La personne en charge de la sécurité électrique est titulaire d’une habilitation B0 (basse tension) et/ou H0 (haute tension). En cas de manipulation d’un câble non consigné, le personnel doit être formé et habilité B1 et/ou H1.

Retrouvez notre formation :

Maîtriser le risque d’éboulement des tranchées

Canalisateur

L’éboulement, conséquence d’une instabilité du terrain, due à des vibrations, à une variation de la teneur en eau et/ou à une surcharge, est l’un des risques les plus graves auxquels sont exposés les opérateurs. Les hommes doivent être formés à la sécurisation des fouilles : ils ne réalisent pas toujours qu’un ensevelissement partiel peut entraîner de très lourdes conséquences (fracture du bassin et des jambes, accident grave voire mortel…).

Retrouvez nos formations :

Maîtriser le risque de chutes de hauteur

Les canalisateurs, qui travaillent à proximité des tranchées ou sur les toits pour déposer des réseaux aériens, sont formés aux risques de chutes de hauteur et aux modes opératoires propres à ces types d’intervention. Ils savent également utiliser les EPI antichute pour les interventions courtes ou pour mettre en place les protections collectives. Un enseignement sur les protections individuelles obligatoires peut aider les équipes à une meilleure prise en compte du danger et les motiver à les porter.

Retrouvez nos formations :

Maîtriser les risques liés aux manutentions manuelles

Canalisateur

Les canalisateurs, très exposés au port de charges (éléments de boisage, sacs de ciment, pièces de béton…), sont obligatoirement formés à la prévention des risques à effets différés, notamment ceux liés à l’activité physique ( article R.4541-8 du Code du travail ).

Nous vous proposons de vous  accompagner dans une  démarche d'amélioration des situations et des postes de travail (Adapt BTP). Cette formation-action, basée sur l'observation des situations de travail, vous permettra de mettre en œuvre des solutions concrètes d'amélioration.

Maîtriser le risque bruit

À partir de 80 dB, les salariés sont informés sur les risques liés au bruit, et à partir de 85 dB, le port des protecteurs auditifs individuels est obligatoire.

Savoir utiliser ses équipements de travail

Canalisateur

L’utilisation des équipements de travail (engins de levage et de terrassement, nacelles) requiert une formation obligatoire à la sécurité.
Les grues auxiliaires, les plates-formes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) – pour les opérations de dépose des réseaux aériens – et les engins de terrassement (pelles et mini-pelles) sont des équipements utilisés par les canalisateurs. Leur conduite demande un savoir-faire spécifique qu’il vous appartient de vérifier. Le Caces (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) constitue le meilleur moyen de vous conformer à cette obligation de contrôle des savoir-faire du conducteur ( article R.4323-56 du Code du travail ). Il s’agit d’un test d’évaluation qui s’obtient à l’issue d’une formation dont le contenu est établi sur la base des recommandations de la Cnam-TS.

Chaque Caces atteste des compétences à la conduite d’un engin spécifique :

  • Le Caces R 386 m (catégorie 3b), valable 5 ans, intéresse la plate-forme élévatrice mobile de personnes.
  • Le Caces R 390 , valable 5 ans, concerne la grue auxiliaire.
  • Le Caces R 372 m (catégories 1, 2 et 4), valable 10 ans, se rapporte aux engins de terrassement, et la catégorie 10, exclusivement aux opérations de chargement et de déchargement desdits engins.

Le chef d’entreprise délivre une autorisation de conduite à l’opérateur compétent, déclaré apte à la conduite par le médecin du travail, titulaire d’un Caces et ayant bénéficié d’un accueil sur le chantier dans lequel il va intervenir.

Les personnels circulant à proximité des engins de chantier doivent être sensibilisés aux risques liés à leur évolution.

Connaître les matériaux dangereux

Une formation adaptée permet aux compagnons de gérer en sécurité certains matériaux dangereux, qu’ils peuvent rencontrer incidemment (amiante, plomb) ou qu’ils utilisent dans le cadre de leur travail (produits chimiques).

Produits chimiques

Les canalisateurs, qui utilisent des produits chimiques dangereux (carburants, décapants et passivants) doivent connaître leurs effets sur l’homme et son environnement.

Pour aller plus loin :

Amiante

Pas formé pas toucher !

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnons susceptibles d’être exposés aux fibres d’amiante reçoivent obligatoirement une formation initiale ou de mise à niveau. Les canalisateurs peuvent rencontrer de l’amiante dans les conduites et les regards en fibrociment.

Nous vous proposons des formations préalables et de mise à niveau pour intervenir en sécurité sur matériaux contenant de l’amiante (réf. 3205-3215) :

Encadrement technique : formation préalable   mise à niveau
Encadrement de chantier : formation préalable   mise à niveau
Encadrement mixte : formation préalable   mise à niveau
Opérateurs : formation préalable   mise à niveau

 

Plomb

Canalisateur

Lors de chantiers de réhabilitation ou de travaux de démontage, les canalisateurs peuvent rencontrer des canalisations en plomb : ils doivent connaître les bons gestes à adopter en présence de ce métal dangereux.

Nous vous suggérons d’assister à une session de sensibilisation à la prévention du risque plomb dans les canalisations (réf. : RI05).


Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.