MaçonPrévenir la sécurité du maçon

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Organiser son chantier

Une bonne organisation de chantier intégrant les aspects de sécurité permet d’améliorer les conditions de travail.

Préparer ses installations de chantier

Établissez un plan des installations précisant :

  • emplacement de la grue ;
  • emplacement de la base vie ;
  • alimentation en énergie ;
  • zones de stockage des matériaux et des matériels ;
  • accès.

Installations sanitaires et vestiaires

Maçon

Les obligations concernant les installations d’accueil, les vestiaires et les sanitaires dépendent de la durée du chantier. Pour des chantiers de plus de quatre mois, des installations sanitaires fixes doivent être prévues. Pour des durées inférieures, des véhicules mobiles de chantier peuvent être utilisés.
En cas de retrait d’amiante, une unité de décontamination des salariés et des équipements doit être installée.

Consultez notre fiche de préparation de tâches pour les petits chantiers .

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous recommandons d’intégrer le coût des installations sanitaires et des vestiaires dans le devis.
L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois pour financer l’achat d’un équipement mobile d'hygiène.

Contactez votre agence pour connaître les modalités de ce prêt préférentiel.

Approvisionnements

Maçon

Aménagez des plates-formes d’approvisionnement pour stocker les matériaux en attente de transfert et utilisez des recettes à matériaux pour approvisionner avec un moyen de levage les niveaux du bâtiment.
Les parpaings et les briques sont livrés à l’avancement, par palette, une fois le dallage fait et bien sec. Ils sont directement posés par la grue sur le dallage, à proximité des postes de travail. Toutes les équipes de maçonnerie disposent d’un transpalette pour déplacer les matériaux sur ce dallage.

 

 

Des accès et des aires de livraison dégagés

Pour éviter les manœuvres, prévoyez une entrée et une sortie distinctes. En cas d’impossibilité, désignez une personne au sol pour guider le chauffeur. L’aire de livraison doit être prévue à l’avance, stabilisée et proche de la surface à traiter.
Pour fabriquer votre béton ou votre mortier, prévoyez d’installer la bétonnière et un point d’eau dans une zone proche de la mise en œuvre. Faites-vous livrer vos palettes de sacs à côté.

Zone de stockage et d’évacuation des déchets

Maçon

Prévoyez une zone de stockage des palettes de parpaings, du sable, du ciment, des graviers et des armatures au plus près des postes de travail pour éviter les manutentions inutiles.
Certains matériaux peuvent être conditionnés dans des big-bags, qui ne doivent pas être réutilisés.
La zone de stockage doit être en permanence en ordre, débarrassée des emballages, des bouts de ferrailles et des morceaux de parpaings.
Les déchets sont triés et évacués au fur et à mesure.

 

Aménager sa zone de travail

Les compagnons accèdent en sécurité à leur poste de travail. Cet espace est sécurisé et à hauteur. Il doit offrir une surface de travail suffisante (au moins 60 cm de largueur) et un espace de stockage pour les matériels et les matériaux.

Accès sécurisé

Maçon

Aménagez les escaliers à l’avancement de façon à limiter le recours aux échelles pour accéder aux niveaux supérieurs. En cas d’impossibilité, accédez à votre poste de travail grâce à une échelle ou à une tour-escaliers, moyen le plus sûr.
Attention ! L’échelle n’est pas un poste de travail, juste un moyen d’accès.

 

 

Poste de travail à hauteur

Des équipements comme les plates-formes à maçonner, les échafaudages fixes ou roulants offrent de bonnes conditions de travail et comportent des protections collectives contre les chutes de hauteur.

Maçon

Selon la configuration du bâtiment et les charges supportées (personnes, matériels, matériaux), prévoyez un ou plusieurs de ces équipements :

  • plates-formes individuelles roulantes légères (PIRL) jusqu’à 2,5 m de hauteur ;
  • plates-formes individuelles roulantes (PIR) jusqu’à 4 m ;
  • échafaudages fixes ou roulants de préférence à MDS (montage et démontage en sécurité) ;
  • PEMP, qui présentent l’avantage d’une mise en œuvre immédiate et offrent des conditions de travail très confortables. Elles conviennent aux travaux de courte durée ou à déplacements fréquents (cas de modèles multidirectionnels et automoteurs).

Les fabricants ont développé des PEMP spécifiques aux maçons : les tables à maçonner. Elles permettent au compagnon d’adapter le poste de travail à la hauteur souhaitée grâce au boîtier de commande de la plate-forme. Elles peuvent recevoir une palette entière de blocs de béton (parpaings pleins ou creux), tout en laissant aux maçons un large espace de travail. Équipées de crochets de manutention et d’un emplacement pour les fourches, elles doivent être mises en place par une grue ou un chariot élévateur et déplacées à l’avancement.

Modalités d’accès :

  • Ceinturez l’embase avec un balisage de couleur afin d’interdire l’accès sous la plate-forme.
  • Interdisez l’accès ou la sortie de la plate-forme si celle-ci est en position haute.
  • L’accès des personnes se fait uniquement en position basse.

Les conseils de l’OPPBTP :

L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois pour financer l’achat plate-forme mobile de travail. 

Contactez votre agence pour connaître les modalités de ce prêt préférentiel.

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous rappelons que les échafaudages sont soumis à un examen de montage et à une vérification périodique de l’état de conservation. Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne .
En cas de location à un échafaudeur, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.

Effectuez l’ examen d'adéquation de votre PEMP .

Mécaniser son chantier

Vous devez réduire les efforts physiques fournis par vos compagnons en mécanisant la manutention des matériaux depuis la livraison jusqu’à la mise en œuvre, puis en fin de chantier pour enlever les déchets.

Engin de levage

Dans des chantiers neufs d’importance, lors de la phase d’étude du chantier, discutez avec votre coordonnateur SPS des moyens communs de manutention mis en œuvre pendant les différentes phases des travaux.

  • L’utilisation de la grue à tour du chantier est recommandée pour les opérations de déchargement et de production. Elle doit avoir la capacité requise pour porter les charges et balayer toute la zone de travail.
  • L’ascenseur de chantier est installé pour les ouvrages dépassant quelques étages et transporte des personnes et des matériaux jusqu’à des niveaux prédéterminés. Des paliers sont aménagés pour assurer la sécurité. L’accès est contrôlé pour réserver l’utilisation en toute sécurité par plusieurs entreprises et par des personnes autorisées.
Maçon

Pour les maisons individuelles, en fonction de la configuration du chantier, vous pouvez vous servir des équipements suivants :

  • La grue à montage rapide présente les mêmes avantages que les grues à tour (grande portée, charges importantes…) avec une mise en place très rapide.
  • La grue mobile et la grue auxiliaire sont adaptées à un chantier dégagé et nécessitent des appuis au sol fiables. Elles sont adaptées à l’approvisionnement des charges très lourdes avec des portées et des hauteurs importantes.
  • Certains monte-matériaux sont équipés de bennes permettant d’acheminer le mortier-colle jusqu’au poste de travail. Pour les petits chantiers, le monte-matériaux incliné à échelles emboîtables convient pour des hauteurs jusqu’à 40 mètres et des charges allant jusqu’à 250 kg.
  • Le chariot élévateur de chantier transporte uniquement des matériaux, des petits matériels et des outillages à des niveaux définis ou non de la construction.
  • Le relais est assuré par un transpalette, qui amène les matériaux sur la dalle jusqu’au poste de travail.
  • Les échafaudages peuvent être équipés de treuils pour élever les faibles charges. Les treuils de baie et/ou sur potence sont adaptés à des travaux de réhabilitation et pour de petites charges.
Maçon
  • La table à maçonner permet de soulever le compagnon et ses matériaux (bac de mortier, palette de parpaing, par exemple). L’installation de cet équipement exige un sol plan, propre et résistant. Le chargement et l’accès se font au sol. La charge est répartie selon les indications fournies par la notice d’instructions. Consultez l’article de Prévention BTP sur la plate-forme à maçonner.

 

Les conseils de l’OPPBTP :

L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois pour financer l’achat d’engins mécaniques d'aide à la manutention et d’appareil de levage. 

Contactez votre agence pour connaître les modalités de ce prêt préférentiel.

L’obligation de mécaniser la manutention est énoncée à l’ article R.4541-3 du Code du travail.

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous rappelons que ces engins de levage sont soumis à une vérification générale périodique semestrielle . Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne .
En cas de location, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.

Effectuez l’ examen d'adéquation de votre grue .

Coulage et réglage du béton

Mécaniser l'approvisionnement du béton :

  • directement depuis la goulotte des toupies si l'approche est possible, afin d'éviter la reprise manuelle du béton à la pelle ;
  • à l’aide de pompe à béton. 
Maçon

Utilisez une pompe intégrée ou non au camion toupie pour répartir de manière optimale le béton lors du coulage (élimine les reprises à la pelle ou à la brouette). Le bras articulé de la pompe est manœuvré depuis le camion ou, mieux encore, à l’aide d’un système de commandes déportées offrant à l’opérateur une meilleure visibilité et un confort de travail. Mais cette opération n’est pas sans risque lorsqu’elle est effectuée près de lignes électriques.

 

 

  • au tapis transporteur permettant l'approvisionnement du béton à des distances courantes de 10 à 12 m (pouvant aller jusqu'à 16/18 m).

Adopter les bons modes opératoires

Risque de chute de plain-pied

Elles sont bien souvent dues à l’encombrement du chantier (matériel et déchets) et à sa mauvaise organisation. Elles peuvent être évitées par une réflexion préalable et le respect de bonnes pratiques quotidiennes de nettoyage et de rangement du chantier.  
Les remblaiements périphériques et la réalisation préalable des réseaux améliorent également l’accès au bâtiment et diminuent le risque de chute.

Risque électrique lors des livraisons et des levages

Maçon

Les lignes électriques aériennes constituent un obstacle pour les camions toupies, les pompes à béton et les grues. Elles présentent potentiellement un grand danger lors des manœuvres, notamment au moment du déploiement et du repli du bras articulé de la pompe à béton.
Dans certains cas, il est préférable de demander à EDF la coupure ou le dévoiement du réseau sur la portion nécessaire (la zone d’évolution + 10 mètres avant et après) pour toute la durée du chantier.
À proximité des lignes électriques restées sous tension (moins de 50 m), un opérateur désigné « surveillant de sécurité électrique » et formé au risque électrique a pour mission de faire respecter les distances de voisinage (3 m et 5 m en fonction de la tension du réseau).

Risque d’effondrement

Maçon

Lors de la réalisation d’un plancher, pour éviter un affaissement qui pourrait constituer un danger pour les ouvriers qui se trouvent au-dessous comme pour ceux travaillant en dessus, réalisez un plan d’étaiement et prévoyez des dispositifs contreventés (cadre-étais, tour-étais…).

Utilisez notre outil pour calculer des espacements entre étais pour dalle composée de poutrelles-hourdis ou prédalles .

Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.