Imprimer Télécharger en pdf

Accueillir et former

Accueillir ses collaborateurs

Terrassier

Les accidents du travail arrivent souvent dans les premiers jours de l’activité du salarié. Pour réduire les risques, mettez en place une véritable stratégie d’accueil.

Formation obligatoire

Cette démarche d’accueil passe par une présentation du contexte de travail (visite du chantier, rencontre avec l’équipe, présentation du poste de travail, lecture du règlement intérieur) et une formation obligatoire à la sécurité ( article L4141-2 du Code du travail ).

Le premier jour, accueillez personnellement votre nouveau compagnon : montrez-lui votre chantier et accompagnez-le, par exemple, jusqu’à son poste de travail.

Salariés concernés

La formation obligatoire à la sécurité s’adresse aux nouveaux salariés, à ceux qui changent de poste ou de technique et aux travailleurs intérimaires. Pour ces derniers, la formation doit être renforcée. Le médecin du travail peut aussi demander une formation à la sécurité pour les salariés qui reprennent leur activité après un accident du travail ou une maladie professionnelle d’au moins 21 jours.

L’apprenti est encadré par un tuteur, qui prend charge son accueil et sa formation. Investissez-vous auprès de la jeune recrue pour lui permettre de développer sa culture de la prévention. Un apprenti sensibilisé aux risques professionnels dès le départ est mieux préparé à son métier.

Contenu de la formation

La formation à la sécurité concerne ( article R.4141-3 du Code du travail ) :

  • les conditions de circulation dans le chantier ;
  • les gestes et les modes opératoires permettant d’exécuter son travail en sécurité ;
  • la conduite à tenir en cas d’accident.

Modalités pratiques

AccueillirSesCollaborateurs1

La formation à la sécurité est délivrée par l’encadrement pendant les heures de travail dans l’entreprise ou sur le chantier. Formalisez les informations données dans un livret d’accueil : vous aiderez le nouveau collaborateur à les mémoriser. Avant l’ouverture d’un chantier ou d’un atelier, fournissez au compagnon un support indiquant son lieu de travail, le contenu et la durée de sa mission. Mettez aussi à sa disposition un plan d'installation et l'organigramme du chantier.

Au-delà de l’aspect prévention, un bon accueil est un outil de fidélisation du salarié : il développera plus rapidement un sentiment d’appartenance et se sentira engagé dans une relation durable avec votre entreprise.

Pour aller plus loin :

Se former à la sécurité

 

Former les salariés à la sécurité constitue une obligation légale du chef d'entreprise ( article R4141-2 du Code du travail ), qui fait partie intégrante de sa politique de prévention.

Cet impératif recouvre la formation à la sécurité reçue par les compagnons à leur arrivée et les formations sur :

  • Les modes opératoires ;
  • Les équipements de travail ;
  • Les matériaux spécifiques à leur métier.

Modes opératoires

Certains gestes du métier font naître des risques qu’il appartient aux compagnons de maîtriser par une formation professionnelle. La montée en compétences des salariés est, en effet, le meilleur allié de la prévention.

Maîtriser les risques liés aux machines

Menuisier

En atelier ou sur les chantiers, les menuisiers utilisent des machines à bois, qui les exposent aux risques de rejet, de coupure/sectionnement, à l’inhalation de poussières de bois, au bruit et aux vibrations…Ils sont donc obligatoirement formés à la gestion de ces sources de dangers.

Nous vous proposons de suivre la formation à la prévention des risques liés au travail du bois en atelier (réf. : 3501).

 

Maîtriser le risque incendie

Travaillant en présence de poussières de bois, de produits inflammables et de machines électriques, les menuisiers sont formés à la manipulation des extincteurs. Les fournisseurs proposent souvent un programme de formation inclus dans la prestation de fourniture et de maintenance du matériel.

Maîtriser les risques liés aux manutentions manuelles et mécaniques

Menuisier

Les menuisiers, très exposés au port de charges lourdes (mobiliers, blocs porte, panneaux de bois…), sont obligatoirement formés à la prévention des risques à effets différés, notamment ceux liés à l’activité physique ( article R.4541-8 du Code du travail ).

Nous vous proposons de vous accompagner dans une démarche d'amélioration des situations et des postes de travail (ADAPT BTP). Cette formation-action, basée sur l'observation des situations de travail, vous permettra de mettre en œuvre des solutions concrètes d'amélioration.

 

Maîtriser le risque électrique

Dans le cadre de travaux d’agencement, les menuisiers peuvent  réaliser des raccordements électriques sur borniers en attente (branchement d’un éclairage sur une boîte de dérivation, par exemple) : ils doivent donc recevoir obligatoirement une formation au risque électrique pour être habilités à effectuer ces travaux. Délivrée par l’employeur, cette habilitation est obligatoire depuis le 1er juillet 2011 ( décret n° 2010-1118 ).

Retrouvez nos formations :

Maîtriser le risque bruit

À partir de 80 dB, les salariés sont informés sur les risques liés au bruit, et à partir de 85 dB, le port des protecteurs auditifs individuels est obligatoire. Nous vous proposons une session de sensibilisation sur les dommages causés par une exposition excessive au bruit (RI01).

Maîtriser le risque de chutes de hauteur

Les menuisiers, qui travaillent parfois en hauteur (agencement à des niveaux supérieurs à 2,5 m, par exemple dans des halls) sont formés aux risques de chutes de hauteur et aux modes opératoires propres à ces types d’intervention.
Ils savent également utiliser les EPI antichute pour les interventions courtes ou pour mettre en place les protections collectives. Un enseignement sur les protections individuelles obligatoires peut aider les équipes à une meilleure prise en compte du danger et les motiver à les porter.

Retrouvez nos formations :

Équipements de travail

L’utilisation des équipements de travail (engins de levage, échafaudages et machines d’usinage) requiert une formation à la sécurité.

Machines d’usinage

Menuisier

Les menuisiers ne doivent pas nécessairement être titulaires d’un certificat d’aptitude pour l’utilisation des machines à bois. Mais ils doivent être formés à la sécurité (art. R. 4323-1 à 4323-5 du Code du travail). Une formation au maniement des machines est indispensable pour les utilisateurs. De plus, les consignes d’utilisation et de sécurité prescrites par le fabricant sont communiquées aux utilisateurs, et dans l’atelier, les noms des personnes autorisées à l’utilisation des machines sont affichés de manière à être lisibles du poste de travail.

 

 

Engins de levage

Menuisier

Sur les chantiers, les menuisiers utilisent des petits appareils de levage, comme les monte-matériaux, les treuils et les palans, non soumis au CACES, mais dont l’utilisation nécessite une formation. Adressez-vous à votre fournisseur, qui vous indiquera comment utiliser ce matériel.
En atelier, ils se servent de chariots élévateurs pour effectuer des levages. Leur conduite demande un savoir-faire spécifique qu’il vous appartient de vérifier. Le CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) constitue le meilleur moyen de vous conformer à cette obligation de contrôle des savoir-faire du conducteur ( article R.4323-56 du Code du travail ). Il s’agit d’un test d’évaluation qui s’obtient à l’issue d’une formation dont le contenu est établi sur la base des recommandations de la CNAM-TS.

Chaque Caces atteste des compétences à la conduite d’un engin spécifique :

  • Le Caces R 389 , valable 5 ans, concerne le chariot automoteur de parc (atelier).
  • Le Caces R 372 m , (catégorie 9), valable 10 ans, intéresse le chariot élévateur de chantier ou tout terrain.

Le chef d’entreprise délivre une autorisation de conduite à l’opérateur compétent, déclaré apte à la conduite par le médecin du travail, titulaire d’un CACES et ayant bénéficié d’un accueil sur le chantier où il va intervenir.

Échafaudages

Pour monter leurs structures, les opérateurs peuvent être amenés à utiliser des échafaudages roulants à l’intérieur des bâtiments.

Leur montage, utilisation et démontage ne peuvent se faire qu’après l’obtention d’une attestation de compétences ( article R.4323-69 du Code du travail ). Ce certificat s’obtient dans le cadre d’une formation dont le contenu est conforme à la recommandation R 457 de la CNAM-TS pour les échafaudages roulants.

À l'issue de la formation, les opérateurs sauront :

  • monter et démonter des échafaudages roulants suivant la notice technique de montage du fabricant ;
  • procéder aux vérifications essentielles de leur propre échafaudage et l’utiliser en sécurité.

Retrouvez nos formations :

Montage et utilisation des échafaudages roulants (3102), roulants de 2,5 m de hauteur maximum (3107) : formation pour les chefs d’équipe et les opérateurs
Vérification de tout type d’échafaudage (3106) : formation pour l’encadrement

Matériaux dangereux

Une formation adaptée permet aux compagnons de gérer en sécurité certains matériaux dangereux, qu’ils peuvent rencontrer incidemment (amiante, plomb) ou qu’ils utilisent ou génèrent dans le cadre de leur travail (poussières de bois, produits chimiques).

Poussières de bois

Menuisier

Depuis l’ arrêté du 18 septembre 2000 , les travaux exposant aux poussières de bois inhalables figurent dans la liste des procédés cancérigènes.
La vidange des sacs de poussières de bois et l’emploi de machines portatives non munies d’aspiration présentent des risques importants. Outre le bois en lui-même, les produits surajoutés tels que les colles, produits de traitement, peintures et vernis augmentent encore le danger.

Nous vous proposons de suivre une session de sensibilisation sur les dangers liés aux poussières générées lors du travail du bois (réf. : RI07).

 

 Produits chimiques

Les menuisiers, qui utilisent des adjuvants chimiques (colles, vernis…), doivent connaître leurs effets sur l’homme et son environnement.

Pour aller plus loin :

  • Suivez la session de sensibilisation : prévention des risques chimiques (réf. : RI08)
  • Utilisez l’ outil logiciel LARA BTP pour évaluer les risques chimiques et élaborer des consignes d'utilisation permettant à vos compagnons de manipuler en sécurité chacun des produits dangereux

Amiante

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnons susceptibles d’être exposés aux fibres d’amiante reçoivent obligatoirement une formation initiale ou de mise à niveau. Les menuisiers peuvent rencontrer de l’amiante dans les faux-plafonds, les flocages, les portes et les joints coupe-feux…

Nous vous proposons des formations préalables et de mise à niveau pour intervenir en sécurité sur matériaux contenant de l’amiante (réf. 3205-3215) :

Encadrement technique : formation préalable   mise à niveau
Encadrement de chantier : formation préalable   mise à niveau
Encadrement mixte : formation préalable   mise à niveau
Opérateurs : formation préalable   mise à niveau

Plomb

Menuisier

Lors de chantiers de réhabilitation ou de travaux de démontage, les menuisiers peuvent rencontrer des éléments recouverts de peinture au plomb (fenêtres, portes, habillages…) : ils doivent connaître les bons gestes à adopter en présence de ces poussières dangereuses.

Nous vous suggérons d’assister à la formation sur la prévention et la maîtrise du risque plomb pour l’encadrement (réf. : 3653) et les opérateurs (réf. : 3654).