Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Fouille avec pose de cadres préfabriqués en béton

    Cette méthode s’applique aux fouilles de dimensions modestes : largeur et longueur comprises entre 1,40 et 2,2 mètres.

    Elle comprend deux étapes :

    1. La première consiste à creuser une fouille de section carrée ou rectangulaire, d’une profondeur maximale de 1,30 mètre. Des cadres en béton préfabriqués seront empilés : ceux-ci assurent le blindage de la fouille et serviront de coffrage lors du coulage du massif en béton. La présente fiche décrit cette étape.
    2. La seconde concerne le prolongement de la profondeur de la précédente, mais de section moindre. Il s’agit de mettre en place une carotte, la réservation dans le massif béton qui permettra d’assurer le calage du poteau. Cette étape est décrite dans la fiche Massifs en béton pour caténaire - Coulage du béton pour réaliser une carotte.

    Matériels et équipements de sécurité requis

    Les travaux s’effectuent au moyen d’une pelle avec benne preneuse (équipé pour les opérations de levage de charge) ou un godet rétro (adapté aux dimensions de la fouille).

    L’employeur délivre une autorisation de conduite au conducteur. Elle atteste de l’aptitude et de la formation du salarié. L’engin est à jour des vérifications réglementaires.

    Le plan du bureau d’études détermine les éléments et matériaux nécessaires pour le tracé et le blindage.

    Tous les intervenants portent obligatoirement les EPI suivants : chaussures de sécurité, gants, casque, gilet haute visibilité de classe 2. En cas de travaux exposant au risque de projection (ex. : ballast), le port de lunettes est aussi obligatoire.

    Creusement de la fouille

    Avant le creusement

    Poser des bastaings au sol, à l’extérieur du tracé de la fouille pour former un cadre.

    Mesures de sécurité durant la durée des travaux de creusement

    Une barrière amovible à l’extérieur de la zone délimitée par les bastaings, sauf le long de la voie, constitue une protection collective qui sera maintenue pendant toute la durée des travaux. Personne n’accède à la zone d’évolution de la pelle en fonctionnement. Les abords de la fouille sont dégagés. Le personnel est toujours face à la fouille et à la vue du conducteur de la pelle. La distance d’approche de véhicule est supérieure à 1 mètre. La zone de dépôt des matériaux est dégagée et accessible.

    Creuser la première partie de la fouille et poser des cadres en béton

    La fouille est de section carrée (1,4 m x 1,4 m) ou rectangulaire (1,4 m x 2,2 m). Sa profondeur maximale est de 1,3 m. Empilés, les cadres préfabriqués en béton assurent le blindage de la fouille. Le remblai se dépose entre l’extérieur des cadres et les parois de la fouille : en béton jusqu’à 30 cm en dessous du niveau de la piste puis en grave. La fouille se referme par un couvercle (plaque en béton ou en bois) supportant le passage de personnes. La seconde partie de la fouille prolonge la profondeur de la première.

    Réglementation

    Travaux de terrassement à ciel ouvert

    Les fouilles en tranchée de plus de 1,30 mètre de profondeur et d'une largeur égale ou inférieure aux deux tiers de la profondeur sont, lorsque leurs parois sont verticales ou sensiblement verticales, blindées, étrésillonnées ou étayées. Les parois des autres fouilles en tranchée, ainsi que celles des fouilles en excavation ou en butte sont aménagées de façon à prévenir les éboulements. A défaut, des blindages, des étrésillons ou des étais sont mis en place.
    Ces mesures de protection sont prises avant toute descente d'un travailleur ou d'un employeur dans la fouille pour un travail autre que celui de la mise en place des dispositifs de protection.
    Lorsque nul n'a à descendre dans la fouille, les zones situées à proximité du bord et qui présenteraient un danger pour les travailleurs sont nettement délimitées et visiblement signalées.

    Des mesures de sécurité afin d'assurer la sécurité des travailleurs lors d'opérations de fouille sont imposées par le Code du travail, notamment sur la mise en place d'un blindage : du Code du travail.

    Pour rappel, il est interdit d'affecter les jeunes travailleurs (de plus de 15 ans et de moins de 18 ans) à des travaux de démolition, de tranchées, comportant des risques d’effondrement ou d’ensevelissement, notamment des travaux de blindage, de fouilles ou de galeries ainsi qu’à des travaux d’étaiement (article D.4153-25 du Code du travail). Cette interdiction ne peut faire l'objet d'aucune dérogation.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de projection ou de rejet ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus