Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Des caractéristiques techniques favorables à des usages très divers

    Le chariot élévateur tout terrain permet de manutentionner (transporter, tracter, pousser, élever, gerber, stocker en casiers…) des charges de toute nature, et peut évoluer sur des sols non aménagés ou des terrains non nivelés de chantiers de construction.

    Vous pouvez y associer différents équipements interchangeables, fabriqués ou autorisés par le constructeur : fourches de levage, benne, potence avec treuil de levage, plate-forme de travail ou nacelle…

    Cet engin est doté en général de quatre roues motrices. Il est, avec le chariot rotatif, un équipement incontournable sur nos chantiers du BTP dans sa version tout terrain.

    La capacité des modèles les plus courants va de 2 à 4 tonnes, pour des hauteurs de levée jusqu’à 17 m et des distances de portée jusqu’à 20 m grâce à leur flèche télescopique.

    Leur utilisation présente des risques de heurt de personnes, renversement ou basculement de l’engin, collision avec d’autres engins, chute de la charge, chute de hauteur (en configuration nacelle) auxquels s’ajoute le risque électrique à proximité de réseaux aériens.

    Au niveau de la conception, le marquage CE vous garantit l’application par le constructeur de la directive européenne Machines.

    Le chariot est équipé d’origine de dispositifs de sécurité. Il est conçu notamment pour minimiser les vibrations et doit répondre au niveau admissible de bruit. Le constructeur affiche en cabine l’abaque de charges admissible par l’équipement installé en extrémité du bras télescopique.

    Référez-vous à la notice d’instruction pour connaître les consignes et limites d’utilisation de l’engin. Le conducteur la conservera à sa portée en permanence.

    Au-delà de la mise à disposition d’un chariot adapté, conforme et en bon état, votre responsabilité d’employeur s’étend également à l’aménagement d’un environnement de travail sûr.

    Vérifier la conformité de l’engin tout au long de son cycle d’utilisation

    Lors de la livraison de votre nouveau chariot, assurez-vous de bénéficier des recommandations et démonstrations nécessaires de la part du constructeur, du concessionnaire ou du loueur. Faites procéder à une vérification du chariot par une personne compétente avant sa première mise en service.

    En tant qu’employeur, vous devez également réaliser ou faire réaliser un examen d’adéquation aux travaux prévus (tâches à effectuer et contraintes du site). Les opérations d’entretien prescrites par le constructeur ainsi que les vérifications périodiques réglementaires sont à consigner dans les registres correspondants.

    Seul un opérateur formé et titulaire d’une autorisation de conduite délivrée par l’employeur peut utiliser le chariot.

    Veillez à offrir aux conducteurs débutants les conditions propices pour apprendre à maîtriser le chariot en toute sécurité : dans une zone isolée et en présence d’un conducteur expérimenté.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus