Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Sachant que le drone pulvérisateur est guidé à partir du sol, le risque de chute de hauteur est supprimé pour les opérations de démoussage. De même pour le risque de basculement ou d'écrasement : l'entreprise n'utilise plus de nacelle ou d'échafaudage fixe. Les opérations de manutention liées au montage et au démontage des échafaudages sont également supprimées.

    L'exposition au produit de démoussage est considérablement réduite, les opérateurs travaillant désormais à distance de la pulvérisation. Enfin, les compagnons sont moins stressés par la perspective de travailler en hauteur.

    Démoussage de toiture en sécurité avec un drone pulvérisateur

    Chaque année, les gérants de cette entreprise de couverture-zinguerie réalisent en moyenne 8 chantiers de démoussage où il n'est pas possible d'utiliser une perche télescopique (bâtiment trop haut, rampants supérieurs à 7 mètres, etc.).

    Auparavant, ces chantiers étaient confiés à deux opérateurs qui se servaient soit d'une nacelle, soit d'un échafaudage pour accéder à la toiture. Grâce à l'acquisition du drone, les gérants peuvent désormais pulvériser eux-mêmes le produit de démoussage sur les toitures, en guidant l'appareil depuis le sol.

    La solution améliore les conditions de travail des compagnons en leur évitant l'utilisation de matériels lourds et en supprimant les risques liés au travail en hauteur. Les opérateurs sont aussi moins exposés aux produits chimiques utilisés pour le démoussage. Le travail se fait beaucoup plus rapidement et en toute sécurité. L'entreprise améliore sa productivité tout en renvoyant une image de modernité à ses clients.

    Drone pulvérisateur décollant Le drone pulvérisateur permet d'accéder aux toitures non accessibles aux perches télescopiques. ©OPPBTP

    Drone pulvérisateur en cours de traitement sur la toiture d'un pavillon L'utilisation du drone pulvérisateur évite le recours à des nacelles ou à des échafaudages. ©OPPBTP

    Avant

    Des compagnons obligés d'intervenir en toiture

    Quand le chantier ne permettait pas l'utilisation d'une perche télescopique, l'entreprise demandait à ses compagnons de réaliser le démoussage directement en toiture, en utilisant des équipements lourds pour accéder à la zone de travail. Dans la moitié des cas, il s'agissait d'un échafaudage fixe, dans l'autre moitié d'une nacelle élévatrice. L'utilisation de ces équipements nécessitait de mobiliser deux opérateurs qualifiés pour le travail sur toiture.

    Après

    Des chantiers de démoussage facilités par le drone pulvérisateur

    Pour ses chantiers de démoussage sur bâtiments de grande hauteur, l'entreprise utilise désormais un drone pulvérisateur. L'appareil est guidé depuis le sol par les deux cogérants de l'entreprise, ce qui permet de libérer les opérateurs qualifiés sur d'autres chantiers. Le travail se fait en toute sécurité, dans des délais réduits, avec une qualité maîtrisée.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité

    Les compagnons n'ont plus besoin de travailler directement sur la toiture : il n'y a plus de risques de dégradation de l'ouvrage.

    Développement durable

    Grâce à la précision du drone, la pulvérisation est mieux maîtrisée, ce qui réduit la quantité de produits chimiq ues utilisés pour le démoussage.

    Développement personnel

    Les compagnons peuvent obtenir un brevet de pilotage des drones à l'issue d'une formation de 15 jours : une nouvelle compétence à valoriser dans leur parcours.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 1,17 euros de gains.

    Retour sur investissement

    4 ans et 2 mois sont nécessaires pour que l’investissement soit amorti.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 1 071 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 10 708 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Décision

    3 000 €

    Achats

    20 922 €

    Formation

    24 265 €

    Production

    6 800 €

    Entretien

    7 500 €

    Total Coûts

    62 487 €

    Gains

    Formation

    4 599 €

    Production

    67 096 €

    Qualité

    1 500 €

    Total Gains

    73 195 €

    Coût

    Décision

    3 000 €

    Étude préalable avant investissement.

    3 000 €

    Achats

    20 922 €

    Achat du drone pulvérisateur et de ses accessoires.

    17 797 €

    Assurance du drone.

    3 125 €

    Formation

    24 265 €

    Inactivité des deux cogérants pendant leur formation au pilotage du drone.

    12 000 €

    Coût de la formation de pilotage.

    7 160 €

    Coûts indirects liés au stage (hôtel, déplacements, frais de bouche…).

    5 000 €

    Coût global des différentes prises en charge pour la formation.

    105 €

    Production

    6 800 €

    Coûts forfaitaires de préparation du dossier avant intervention (déclaration de vol notamment).

    2 000 €

    Coût moyen d'utilisation du drone pour les opérations de démoussage.

    4 800 €

    Entretien

    7 500 €

    Entretien courant du drone.

    7 500 €

    Total Coûts

    62 487 €

    Gains

    Formation

    4 599 €

    Économies sur l'improductivité des opérateurs liée au recyclage de la formation CACES® pour la nacelle.

    1 120 €

    Économies sur le coût du recyclage de la formation CACES® pour la nacelle.

    79 €

    Économies globales sur les différentes prises en charge pour des formations.

    3 400 €

    Production

    67 096 €

    Gains de main-d'œuvre par rapport aux solutions traditionnelles (échafaudage, nacelle).

    17 600 €

    Économies réalisées sur la location des échafaudages.

    36 096 €

    Économies réalisées sur la location des nacelles.

    8 000 €

    Économies sur les produits de traitement pour le démoussage.

    2 800 €

    Économies sur les frais d'utilisation des véhicules.

    2 600 €

    Qualité

    1 500 €

    En évitant le travail sur toiture, l'entreprise provoque moins de dégâts par la casse de tuiles ou par l'utilisation de la nacelle.

    1 500 €

    Total Gains

    73 195 €

    • Durée envisagée : 5 ans
    • Effectif concerné : 2 personnes

    L'utilisation du drone pulvérisateur est source de multiples gains pour l'entreprise. D'abord sur une économie de produits : grâce à une pulvérisation mieux maîtrisée, l'entreprise n'utilise plus que 25 litres de produit de démoussage pour 100 m² au lieu de 45 litres auparavant (gain réalisé : 2 800 euros sur 5 ans).

    La deuxième source de gains porte sur le temps de mise en œuvre. Avant, pour un chantier de 175 m2, l'entreprise mobilisait des moyens importants : 3 jours avec 2 opérateurs et 1 échafaudage (temps de travail total : 48 heures) ou 1 jour avec 2 opérateurs et 1 nacelle (temps de travail total : 16 heures).
    Pour un chantier comparable, l'entreprise prévoit 16 heures de travail, soit une journée avec les 2 cogérants (présence obligatoire de deux pilotes sur site). La location de nacelle ou d'échafaudage n'est plus nécessaire. Avec 1 400 m² de surface traitée par an, le gain de production est de 60 296 euros sur 5 ans.

    Voir aussi

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus