• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

« Contre le bruit, j’agis » : une campagne lancée par l’OPPBTP

- Mise à jour le 11/03/2020 15:40

À l’occasion de la Journée nationale de l’audition, le 12 mars, l’OPPBTP déploie la campagne « Contre le bruit, j’agis » destinée à sensibiliser les acteurs du BTP au risque bruit. L’organisme rappelle l’omniprésence de ce risque dans le BTP et les moyens de lutter contre ses effets sur la santé des salariés.

Il y a mieux pour se protéger du bruit

 

« Contre le bruit, j’agis » : c’est le nom de la campagne inédite de l’OPPBTP lancée à l’occasion de la Journée nationale de l’audition, le 12 mars, pour sensibiliser les acteurs du BTP au risque bruit, encore trop méconnu. Les entreprises pourront recevoir des conseils pour limiter ce risque et découvrir les solutions de prévention. Elles pourront aussi bénéficier d’offres proposées par neuf fabricants d’équipements de protection individuelle, partenaires de l’Organisme.

Contre le bruit, j'agis !

Une meilleure protection grâce aux mesures de prévention collectives

Présent dans tous les métiers du BTP, le bruit est un enjeu majeur de prévention. En premier lieu, l’entreprise qui souhaite agir en la matière doit se pencher sur les mesures de prévention collectives. Elles se traduisent par l’isolation du bruit en amont ou par l’organisation du travail afin de séparer dans l’espace les tâches sonores des tâches non bruyantes. Il s’agit également de prendre en compte le critère du bruit dès l’achat de matériel ou lors de la conception de l’isolation des ateliers, par exemple.

« Il ne faut pas prendre le bruit à la légère sous prétexte qu’il est invisible et sans effet immédiat sur la santé ».

Mohamed Trabelsi, responsable du domaine EPI

De nombreuses solutions parmi les EPI

Une fois les éléments de protection collective étudiés et mis en place, une grande diversité d’équipements de protection individuelle permet de se protéger contre le bruit, comme les casques antibruit ou les bouchons personnalisés.
Parmi la multitude d’EPI, la solution la plus plébiscitée est celle des bouchons d’oreilles personnalisés . Adaptables, ils présentent une meilleure étanchéité et sont moins encombrants. Ils peuvent être dotés de filtres pour mieux percevoir la parole.

Les casques antibruit électroniques offrent une meilleure restitution du son en dehors du bruit environnant. Ils peuvent aussi protéger les travailleurs ayant déjà des troubles de l’audition.

Les EPI contre le bruit

Un risque encore méconnu

Rappelons que deux salariés du BTP sur trois sont concernés par les nuisances sonores¹. Un risque encore méconnu car ses effets ne sont pas immédiats. Parmi ses conséquences figurent les atteintes de l’appareil auditif mais aussi le stress ou la fatigue .

Le saviez-vous ?

Les surdités représentent 2 % des maladies professionnelles dans le BTP, deuxième secteur en France le plus touché derrière la métallurgie².

*3M, Auditech-Innovation, Cotral, Delta Plus, Earsonic, Groupe RG, Interson, MSA, et Uvex.

 

Sources :
1. Enquête Sumer 2017
2. Cnam, Statistiques de sinistralité 2017



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.