Les activités exercées en milieu hyperbare

Activités en milieu hyperbare

L’intervention en hyperbarie est caractérisée par une pression du milieu de travail supérieure à la pression atmosphérique. Définie par la loi comme facteur de pénibilité, cette situation n’est pas rare et touche, pour la branche du BTP, les travaux publics sous-marins, les percements de tunnels et le travail en caisson hyperbare. Bien que fortement réglementés, les travaux hyperbares peuvent entrainer des incidents ou des accidents susceptibles d’engendrer des effets allant de la simple gêne au niveau des oreilles jusqu’au décès. Outre l’exposition à une pression supérieure à 100 hPa, le facteur de pénibilité associé à ces activités tient compte de plusieurs paramètres liés aux conditions de travail des scaphandriers.
Dossier en cours de mise à jour

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Actualité

Le facteur "activités exercées en milieu hyperbare" fait partie des facteurs de pénibilité pris en compte au titre de l'environnement physique agressif. Il est entré en vigueur en 2015.

Consulter le dossier "pénibilité et conditions de travail"

Au sens de l’ article R.4461-1 du Code du travail , les activités hyperbares sont celles au cours desquelles les travailleurs sont exposés à une pression relative supérieure à 100 hectopascals, avec immersion (hyperbarie humide de type scaphandrier) ou sans immersion (hyperbarie sèche de type tunnelier).
Pour être pris en compte au titre du dispositif de pénibilité, un travailleur hyperbare doit avoir été exposé à une pression relative d’au moins 1200 hectopascals, à l’occasion a minima de 60 interventions ou travaux par an.

A retenir
Le traitement par le Chef d’entreprise de l’exposition aux facteurs de pénibilité de ses salariés, doit être associé à la démarche de prévention menée par ailleurs. Comme pour les autres risques identifiés dans le DUER (Document unique d’évaluation des risques), c’est au sein du plan d’action conjoint, et sur cette base, que l’entreprise trouvera les moyens de prévention, collectifs ou individuels, permettant de réduire l’exposition des salariés.
En savoir plus sur l'évaluation des risques et le document unique

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.