CouvreurLa Formation Sécurité du couvreur

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Se former à la sécurité

Former les salariés à la sécurité constitue une obligation légale du chef d'entreprise ( article R.4141-2 du Code du travail ), qui fait partie intégrante de sa politique de prévention.

Cet impératif recouvre la formation à la sécurité reçue par les couvreurs à leur arrivée et les formations sur :

  • Les modes opératoires ;
  • Les équipements de travail ;
  • Les matériaux spécifiques à leur métier.

Acquérir les bons modes opératoires

Certains gestes du métier font naître des risques qu’il appartient aux compagnons de maîtriser par une formation. La montée en compétences des salariés est, en effet, le meilleur allié de la prévention.

Maîtriser les risques du métier

L’encadrement comme les opérateurs doivent connaître les règles techniques, humaines et opérationnelles à mettre en œuvre pour travailler en toute sécurité sur les chantiers de couverture.  

Nous proposons à l'encadrement de suivre la formation : organiser la prévention dans les chantiers de couverture (réf. : 3602).

Maîtriser le risque de chutes de hauteur

Couvreur

Les couvreurs peuvent tomber en bas de pente ou en pignon, vers l’intérieur ou vers l’extérieur des bâtiments. En rénovation, ils doivent veiller aux matériaux peu résistants, comme les plaques ondulées. Les compagnons sont donc formés aux risques de chutes de hauteur et aux modes opératoires propres à ces types d’intervention.
Ils savent également utiliser les systèmes d’arrêt de chute pour les interventions courtes ou bien pour mettre en place les protections collectives. Un enseignement sur ces protections individuelles obligatoires aide les équipes à une meilleure prise en compte du danger et les motiver à les porter.

 

Retrouvez nos formations :

Maîtriser les risques liés aux manutentions manuelles

Couvreur

Les couvreurs, qui portent régulièrement des charges lourdes (matériaux de couverture, pièces de bois…), effectuent des mouvements répétés ou travaillent dans des postures défavorables, sont obligatoirement formés à la prévention des risques à effets différés, notamment ceux liés à l’activité physique ( article R.4541-8 du Code du travail ).

Nous vous proposons de vous accompagner dans une démarche d'amélioration des situations et des postes de travail (ADAPT BTP). Cette formation-action, basée sur l'observation des situations de travail, vous permettra de mettre en œuvre des solutions concrètes d'amélioration.

Maîtriser le risque incendie

Travaillant en présence de points chauds et de matériaux inflammables, en réhabilitation notamment, les couvreurs sont formés à l’installation et la manipulation des extincteurs. Les fournisseurs proposent souvent un programme de formation inclus dans la prestation de fourniture du matériel.

Maîtriser le risque électrique

Couvreur

Lors de travaux à proximité des lignes aériennes, les couvreurs s’exposent au risque électrique par contact indirect - les engins de manutention ou de levage peuvent entrer en contact avec ces dernières - ou direct quand ils travaillent en toiture ou sur les échafaudages en façade.

Les équipes doivent donc recevoir obligatoirement une formation au risque électrique pour être habilitées à travailler à proximité de pièces nues sous tension. Délivrée par l’employeur, cette habilitation est obligatoire depuis le 1er juillet 2011 ( décret n° 2010-1017 ).

Nous proposons aux chefs d’équipe et aux opérateurs de suivre la formation : prévention du risque électrique (réf. : 3251).

Maîtriser le risque bruit

À partir de 80 dB, les salariés sont informés sur les risques liés au bruit, et à partir de 85 dB, le port des protecteurs auditifs individuels est obligatoire. Nous vous proposons une session de sensibilisation sur les dommages causés par une exposition excessive au bruit (réf. : RI01).

Savoir utiliser ses équipements de travail

L’utilisation des équipements de travail (engins de levage, nacelles et échafaudages) requiert une formation obligatoire à la sécurité.

Engins de levage et nacelles

Couvreur

Les grues à montage rapide, les chariots élévateurs de chantier et les plates-formes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) sont des équipements utilisés par les couvreurs. Leur conduite demande un savoir-faire spécifique qu’il vous appartient de vérifier.

Le Caces (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) constitue le meilleur moyen de vous conformer à cette obligation de contrôle des savoir-faire du conducteur ( article R.4323-56 du Code du travail ). Il s’agit d’un test d’évaluation qui s’obtient à l’issue d’une formation dont le contenu est établi sur la base des recommandations de la Cnam-TS.

Chaque Caces atteste des compétences à la conduite d’un engin spécifique :

  • Le Caces R 386 m (catégorie 3b), valable 5 ans, intéresse la plate-forme élévatrice mobile de personnes.
  • Le Caces R 377 m , valable 5 ans, concerne les grues à tour.
  • Le Caces R 372 m (catégorie 9), valable 10 ans, se rapporte au chariot élévateur de chantier.

Le chef d’entreprise délivre une autorisation de conduite à l’opérateur compétent, déclaré apte à la conduite par le médecin du travail, titulaire d’un Caces et ayant bénéficié d’un accueil sur le chantier dans lequel il va intervenir. 

Échafaudages

Couvreur

En fonction de la configuration du chantier, les opérateurs installent soit des échafaudages de pied soit des consoles suspendues.

Le montage, l’utilisation et le démontage d’échafaudages sur consoles et fixes ne peuvent se faire qu’après l’obtention d’une attestation de compétences ( article R.4323-69 du Code du travail ). Pour les échafaudages fixes, la formation se déroule conformément à la recommandation R 408 .

 

 

À l’issue du cursus de formation, les opérateurs sauront :

  • monter et démonter des échafaudages fixes suivant la notice technique de montage du fabricant ;
  • procéder aux vérifications essentielles de leur propre échafaudage et l’utiliser en sécurité.

Retrouvez nos formations :

Connaître les matériaux dangereux

Une formation adaptée permet aux compagnons de gérer en sécurité certains matériaux dangereux, qu’ils peuvent rencontrer incidemment (amiante, plomb) ou qu’ils utilisent ou génèrent dans le cadre de leur travail (poussières de silice, produits chimiques).

Poussières de silice

Couvreur

Lors de la découpe de tuiles à la meuleuse, les couvreurs sont exposés aux poussières de silice. Leur inhalation peut provoquer des maladies respiratoires graves telles que la silicose ou des cancers bronco-pulmonaires. Le chef d’entreprise doit former ses opérateurs aux  modes opératoires limitant l’empoussièrement.

 

 

 

Produits chimiques

Les couvreurs, qui utilisent des produits chimiques dangereux (décapants et acides) doivent connaître leurs effets sur l’homme et son environnement.

Pour aller plus loin :

  • Suivez la session de sensibilisation : prévention des risques chimiques (réf. : RI08).
  • Utilisez l’ outil logiciel LARA BTP pour évaluer les risques chimiques et élaborer des consignes d'utilisation permettant à vos compagnons de manipuler en sécurité chacun des produits dangereux.

Amiante

Pas formé pas toucher !

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnons susceptibles d’être exposés aux fibres d’amiante reçoivent obligatoirement une formation initiale ou de mise à niveau. Les couvreurs peuvent rencontrer de l’amiante dans les plaques ondulées de toiture, les ardoises en « fibro » et les gaines de ventilation.

Nous vous proposons des formations préalables et de mise à niveau pour intervenir en sécurité sur matériaux contenant de l’amiante (réf. 3205-3215) :

Encadrement technique : formation préalable   mise à niveau
Encadrement de chantier : formation préalable   mise à niveau
Encadrement mixte : formation préalable   mise à niveau
Opérateurs : formation préalable   mise à niveau

Plomb

Lors de chantiers de réhabilitation ou de travaux de démontage, les couvreurs peuvent rencontrer des éléments d’étanchéité, ou d’évacuation et des tables en plomb : ils doivent connaître les bons gestes à adopter en présence de ce métal dangereux.
Nous vous suggérons de suivre une session de sensibilisation à la prévention du risque plomb sur les toitures (réf. : RI06).


Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.