Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
Opérateur portant un masque

© Getty Images

Depuis le mois de mars dernier, l’Europe, comme le reste du monde, vit au rythme de l’épidémie de Covid-19. Face aux conséquences sans précédent de cette maladie sur ses travailleurs, en Espagne, toute infection au Covid-19 dans l’exercice du travail est désormais considérée à part entière comme un accident du travail (AT). Un décret-loi a été expressément publié en ce sens le 7 avril dernier.

Les dispositions de la Sécurité sociale adoptées début mars faisaient état d’une « assimilation » à un accident du travail. Selon la Sécurité sociale, de fait, conformément aux textes en vigueur qui réglementent les accidents du travail, la prise en compte en tant qu’AT était déjà appliquée. Ainsi, la situation des personnes contraintes de rester à la maison pour des raisons de santé était considérée comme une incapacité temporaire due à un AT. Depuis, l’exécutif a clarifié et inscrit au Journal officiel le fait que lorsqu’il est prouvé que l’infection a été contractée exclusivement lors de l’exécution du travail, elle sera classée comme accident du travail. À noter aussi que l’employeur peut être tenu responsable s’il y a eu un manquement à la sécurité.

Publication d'un guide de bonnes pratiques

Par ailleurs, pour aider les employeurs à faire face à l’épidémie, l’Espagne a publié un guide de bonnes pratiques, qui précise les mesures d’hygiène et de distance physique les plus essentielles face au Covid-19. Le guide préconise notamment aux entreprises de réaliser un plan d’urgence identifiant le risque d’exposition au virus de leurs différentes activités et d’adopter des mesures de protection adaptées à chaque cas.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus