Deux salariés d'une entreprise de menuiserie utilisent la grue à tour du gros œuvre pour approvisionner des palettes de menuiseries sur un balcon. Le grutier n'a pas de vision directe sur l'opération mais dispose d'une caméra sur son chariot. Un des deux salariés est en contact permanent avec le grutier grâce à un talkie-walkie. L'ensemble (palette et menuiseries) est élingué par deux sangles textiles passant sous la palette. Lors de la descente de la charge, celle-ci, mal positionnée par rapport aux garde-corps provisoires, vient en appui sur un potelet du balcon. Cela a pour effet de détendre les élingues et de libérer l'ensemble de la charge, qui bascule sur le balcon. Un des deux salariés se retrouve écrasé entre la palette et les garde-corps provisoires du balcon. Il s'en sort avec de multiples contusions.

    FICHE AT 261 Écrasé par une palette de menuiseries

    ©Lipsum

    Pourquoi est-ce arrivé ?

    • Le grutier n'avait pas de vision directe de l'opération de levage (uniquement une vision grâce à la caméra placée sur le chariot).
    • Ce levage ne faisait pas l'objet d'un mode opératoire spécifique dans le PPSPS du lot gros œuvre.
    • L'entreprise de menuiserie n'a pas pu justifier de compétences d'élingage et de commandement pour les salariés ayant participé à cette opération (comme cela était prévu par la convention de prêt de grue).
    • Le traitement des abords de chantier ne permettait pas l'approvisionnement par chariot élévateur.

    Les gestes de commandement

    À partir de leur poste de conduite, les grutiers ou conducteurs d'engins (opérateurs) doivent pouvoir suivre toutes les manœuvres effectuées par les éléments mobiles de la grue, ainsi que la trajectoire de la charge. En cas de visibilité réduite, un chef de manœuvre guide le conducteur de l'engin de levage, soit par radio ou téléphone soit par des signaux et gestes conventionnels. Il avertit toute personne située dans la zone d'évolution. Le cas échéant, il est aidé d'un ou plusieurs signaleurs qu'il commande par gestes et à la voix seule.

    3 pistes pour éviter l'accident

    1. Anticiper l'approvisionnement des menuiseries

    • Déterminer l'engin et les accessoires de levage en adéquation avec la charge à lever et l'environnement du levage (grue du lot gros œuvre, grue auxiliaire, monte-matériaux, chariot élévateur ou lift de chantier).
    • Identifier et préparer la surface de recueil des menuiseries en privilégiant des zones offrant une vision directe du conducteur de l'engin de levage. Être attentif à la continuité et la permanence des protections collectives.
    • Planifier, le cas échéant, une intervention du lot VRD pour aménager les abords de chantier et permettre ainsi un approvisionnement depuis le sol.

    2. Organiser le levage

    • Formaliser une convention de prêt entre l'entreprise de gros œuvre et l'entreprise de menuiserie, et s'assurer de l'adéquation de la grue avec les charges à lever (CMU, taille des colis…).
    • Préparer une surface de recueil suffisamment grande pour recevoir le colis et permettre le dégagement de l'accessoire de levage le cas échéant. Si c'est un balcon, un étaiement provisoire peut être nécessaire pour absorber les surcharges ponctuelles. Utiliser le cas échéant une recette à matériaux.
    • Prévoir un moyen de communication avec le conducteur de l'engin.
    • Élinguer de façon que l'ensemble support de menuiseries (chariot/palette) et menuiseries constitue une charge unitaire. L'idéal étant de « cravater » l'ensemble.

    3. Former le personnel

    • Les opérateurs participant aux opérations de levage doivent être formés à l'élingage et aux gestes de commandement.
    • La majorité des accidents de levage est due à un défaut d'élingage. Une bonne compréhension des gestes et des contrôles à assurer lors de l'élingage permet de réduire le risque pour l'ensemble des personnes exposées sur le lieu de travail. Toute personne effectuant l'élingage de charges doit a minima en connaître les règles.
      En cas de visibilité réduite, un chef de manœuvre guide le conducteur de l'engin de levage, en privilégiant la radio, soit par des signaux et gestes conventionnels. Il avertit toute personne située dans la zone d'évolution.

    Solutions et ressources

    ÉQUIPEMENT. Une recette à matériaux tiroir

    Le tiroir Mills est une recette à matériaux rétractable manuellement. Il se positionne à la grue entre les deux dalles d'un étage préalablement sécurisé. Il est ensuite bloqué par vérinage des quatre étais ou par ancrage dans la dalle. Rétracté, il libère l'accès de la grue au pied du bâtiment. Sorti, il est accessible même sous une PTE. La capacité de charge maximale autorisée est de 5 tonnes à mi-portée. Une pédale permet d'incliner une rampe pour déplacer la charge facilement avec un transpalette.

    Fiche AT 261 Écrasé par une palette de menuiseries

    FORMATION. Formation e-learning sur les opérations de levage

    D-clic Prévention est une collection de modules e-learning qui permet d'acquérir rapidement les savoirs essentiels en prévention. Les modules e-learning D-Clic sont des produits de sensibilisation et ne sauraient se substituer à des formations obligatoires ou recommandées, ni à l'obligation réglementaire de formation à la charge de l'employeur. Chaque module, d'une durée de 10 à 15 minutes, apporte une solution prévention aux activités quotidiennes des équipes terrain. D-Clic Prévention peut être utilisé par un large public, de l'opérateur à l'encadrement, en mode individuel ou collectif pour animer une réunion d'équipe. Vous pouvez soit télécharger le module pour l'utiliser en mode déconnecté soit le visualiser en ligne à l'aide du navigateur Chrome.

    Fiche AT 261 Écrasé par une palette de menuiseries

    ÉQUIPEMENT. Un chevalet de manutention

    Ce chevalet en acier peut être manutentionné soit avec une grue, grâce à son anneau central supérieur de levage, ou avec des fourches. Les menuiseries sont sanglées au chevalet en utilisant les quatre boucles latérales et transforment ainsi l'ensemble en une charge unitaire. Les longerons d'appui sont recouverts de profils en caoutchouc interchangeables. Le modèle présenté peut recevoir une charge utile de 800 kg pour une hauteur de 2 400 mm et une largeur de 2 330 mm.

    Fiche AT 261 Écrasé par une palette de menuiseries

    ÉQUIPEMENT. Une gaffe télescopique

    La gaffe télescopique Nanovib permet de guider les charges jusqu'à 5 m de portée sans avoir à tenir le manche au-dessus des épaules. L'opérateur peut rester à distance de la charge et éviter ainsi les accidents liés au déport ou à la retombée accidentelle de la charge. Son manche ovale en aluminium se télescope de 2 m à 3,5 m par crans de 50 cm grâce à une poignée de réglage automatique.La tête en acier contient un crochet pour tirer et deux ergots pour pousser.

    Fiche AT 261 Écrasé par une palette de menuiseries

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus