Un maçon-coffreur est en train de concevoir le coffrage d’un linteau de fenêtre. Le fond est posé et il doit à présent réaliser les joues. Pour effectuer cette tâche, il doit débiter une planche de coffrage de 27 mm d’épaisseur. Après avoir tracé sa découpe sur la planche, il la place sur un parpaing posé au sol et la bloque avec son pied gauche.
    Il effectue la coupe et repose immédiatement la scie au sol, lame tournée vers le haut.
    La lame de scie est encore en rotation et le carter de protection de la lame ne s’est pas remis en place.
    En relâchant, la scie, sa main droite vient buter sur la lame qui lui sectionne trois phalanges, index, majeur et annulaire. La victime sera prise en charge par les pompiers, malheureusement, les phalanges perdues ne pourront pas être greffées.

    Sectionnement avec une scie circulaire

    ©Dessin Lipsum

    Pourquoi est-ce arrivé ?

    • Le ressort du carter de protection était défectueux et ne permettait pas un retour automatique du carter à sa position initiale.
    • La scie était posée lame vers le haut. L’opérateur ne disposait pas d’un poste de travail où il aurait pu stocker la scie.
    • La lame était encore en rotation. Le modèle utilisé n’était pas équipé d’un frein moteur.
    • Le poste de travail n’était pas adapté à la tâche à effectuer (non ergonomique, il n'avait pas de dispositifs de blocage de la pièce à débiter et de stockage en sécurité de la scie à la fin du débit).

    968 accidents sont liés à l’utilisation de machines (électroportatif inclus) dans le BTP en 2019.

    Les principales causes :Le poste de travail est inadapté (pas à hauteur d’homme…).L'équipement est défectueux.L'équipement n'est pas utilisé correctement (réglage de la profondeur de coupe…).

    3 pistes pour éviter l'accident

    1. Aménager son poste travail

    Privilégier un poste de travail à hauteur d’homme.
    Bloquer la pièce de bois avec des systèmes de type serre-joints.
    Prévoir un rangement de la scie en fin de coupe, avec un dispositif empêchant l'accès à la lame.

    En complément de ces mesures :

    • Brancher la scie sur un aspirateur mobile de classe M ou, si ce n'est pas possible, porter un masque FFP2,
    • Porter des protections auditives et des lunettes durant la coupe,
    • régler la profondeur de coupe pour que la lame soit en saillie par rapport à la face inférieure du bois à une hauteur d’une dent,
    • Dégager le câble d’alimentation de la zone de coupe.

    2. Vérifier et entretenir ses équipements

    S’assurer du bon fonctionnement du protecteur mobile, avec la scie hors tension.
    Vérifier l’état de la lame et son bon sens de montage par rapport au sens de rotation.
    Vérifier l’état du câble d’alimentation.

    3. Choisir son équipement

    Prendre les mesures de prévention prévues dans la notice d’utilisation fournie avec le matériel.
    Pour les sciages de débits, les scies radiales sur table sont plus ergonomiques que les scies circulaires, et plus précises.
    Privilégier les tables de découpes équipées de potence, notamment pour le flexible d’aspiration.
    Pour les opérations de délignage de panneaux, optez pour une scie circulaire plus petite donc plus légère.

    Solutions et ressources

    ÉQUIPEMENT. Une scie sur table sécurisée

    La scie sur table TKS 80 EBS de Festool offre les caractéristiques habituelles de ce type d’équipement : surface de travail extensible, butée longitudinale et angulaire, capot d’aspiration avec manchon Cleantec permettant une vue dégagée sur la pièce. La particularité de ce modèle réside dans le système SawTop qui réduit le risque de coupures graves. En cas de contact avec la peau, un capteur capacitif déclenche une cartouche qui libère un ressort préchargé pour enfoncer un bloc d’aluminium dans la lame de scie.

    Sectionnement avec une scie circulaire

    À SAVOIR. Choisir les lames de scies

    Le choix de la lame dépend de la machine utilisée, du produit à scier et du rendement escompté. Les deux types de lame les plus utilisées sont en acier trempé et à pastilles au carbure de tungstène. Plusieurs critères sont à prendre en compte :• le type de matériau (bois dur, tendre…) et son épaisseur ;• le type d’usinage (délignage, en travers-fil…) ;• l’effet recherché (finesse de coupe…).Par exemple, les travaux de gros débit dans le sens du fil, le délignage de plateaux de bois massif demanderont une lame avec un pas de denture moins important (environ 25 cm), tandis que les travaux de finition demanderont une scie avec de nombreuses dents.

    ÉQUIPEMENT. Une table de découpe pour un travail à hauteur d'homme

    La table de découpe Anoxa est montée sur une structure en acier galvanisé. Grâce aux quatre pieds inclinés, il est possible d’effectuer un réglage de la hauteur de travail de 83 à 88 cm. La table dispose de deux options de coupe : un évidement central ou un kit multicoupes avec bois perdus. Son grutage est possible. En option, une tablette repose scie peut être ajoutée. Deux serre-joints intégrés et indémontables facilitent le blocage de la pièce à couper. Les roulettes et les poignées de manutention, associées aux pieds rabattables, rendent la table facile à transporter. Elle affiche un poids de 30 kg avec la tablette de découpe.

    Sectionnement avec une scie circulaire

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus