267 Vrai / faux - Pose d'une dalle alvéolaire

    ©Lipsum

    1. Protections collectives: il manque les lisses intermédiaires sur les dalles qui sont en cours de pose.
    2. Clavetage: un des clavetages n'est pas coulé. Les poutres risquent de se déplacer durant la pose des dalles alvéolées.
    3. Étaiement vertical: l'étaiement vertical n'est pas autostable. Il peut s'effondrer sous l'effet des contraintes horizontales.
    4. Quai de déchargement: des protections collectives sont absentes sur un côté du camion.
    5. Contreventement: en l'absence d'étaiement autostable, il est nécessaire de contreventer (étais tirant-poussant) les structures porteuses.

    Article paru dans Prévention n° 267-Novembre 2022-p. 24

    La notice de pose du fabricant doit être fournie aux opérateurs.

    VRAI Le fabricant de dalle alvéolée précontrainte (DAP), connaissant les caractéristiques de ses produits et l'implantation des éléments porteurs, précise dans sa notice le sens de pose, le plan de calepinage, le plan d'étaiement, le plan de coffrage pour les éléments singuliers (trémies, porte-à-faux…), les modalités d'élingage.Il est donc primordial de s'y référer et de la respecter.

    Un étaiement vertical en rive des dalles alvéolées est suffisant pour assurer la stabilité provisoire.

    FAUX Même si l'étaiement vertical est réalisé conformément à la notice du fabricant, il n'est pas efficace pour s'opposer aux contraintes horizontales et dynamiques exercées durant la pose des DAP. Ces contraintes sont liées aux frottements des extrémités de dalles contre les armatures des éléments porteurs, aux chocs, aux efforts de barres à mine… Il faut, en amont de la pose, s'assurer des tolérances dimensionnelles, vérifier le positionnement des armatures, couler les clavetages poteaux/poutres. Il sera parfois nécessaire de réaliser un contreventement des éléments porteurs avec des étais tirant-poussant.

    267 _ étude P&P - contreventement dalle alvéolée

    Je peux poser une dalle alvéolée sans aucun étaiement.

    VRAI Si la notice du fabricant le prévoit, c'est effectivement possible. Cependant, cette pratique génère chaque année des accidents graves. Les efforts transmis sur les appuis (poutres) durant la pose sont importants. En l'absence de mesures compensatoires rigoureuses (clavetage des poutres, respect des tolérances dimensionnelles des appuis, contreventement des poutres ou voiles, étaiement provisoire des poutres…), le risque de ruine de l'ouvrage est réel. C'est la raison pour laquelle nous conseillons, a minima, un étaiement en rive.

    267 - vrai/faux - je pose une dalle alvéolée

    Il est possible d'installer les dispositifs de protection contre les chutes après la pose des dalles alvéolées.

    FAUX Les protections collectives contre les chutes doivent être prévues avant toute opération de pose. Les garde-corps en tête d'éléments porteurs sont mis en place avant la pose des dalles. La pose de la première DAP d'une trame peut se faire à partir du niveau inférieur en utilisant des équipements adaptés (PIR, PEMP…). La protection à l'avancement pour les dalles suivantes est assurée par des garde-corps fixés sur la précédente (mise en place au sol) ou par des garde-corps monoblocs extensibles. Il faut également prévoir un quai de déchargement, pour protéger du risque de chute de hauteur à partir du camion de livraison.

    267 - vrai/faux - je pose une dalle alvéolée

    A RETENIR !

    Je respecte la notice de pose du fabricant.Je mets en œuvre des moyens de stabilisation provisoire.Je privilégie la pose avec un étaiement.Je pose les DAP à l'abri constant de protections collectives.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus