Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Véhicule utilitaire léger

    Les accidents routiers professionnels (accidents de trajet et de mission confondus) ont été à l’origine de 482 décès en 2018, contre 480 en 2017. Première cause de mortalité au travail, ce sujet fait ce mois-ci l’objet d’une sensibilisation organisée par le ministère du Travail et le ministère de l’Intérieur, ainsi que la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), la Mutualité sociale agricole (MSA), Santé publique France, et l’Unité mixte de recherche épidémiologique et de surveillance transport travail environnement (UMRESTTE). Ensemble, ils viennent de publier l’Essentiel du risque routier professionnel, un document présentant les chiffres clés relatifs à ce risque, afin de mobiliser les branches professionnelles, les entreprises, les représentants des salariés, les salariés eux-mêmes et tous les acteurs de la prévention pour améliorer sa prise en compte.

    53 616 victimes de la route

    Ainsi, les données d’indemnisation des deux principaux régimes de Sécurité sociale font apparaître que pour l’année 2017 – pour laquelle la totalité des données est disponible – 53 616 personnes ont été victimes d’un accident de la route, lié au travail, dont 14 040 victimes d’un accident dans le cadre d’un déplacement professionnel (accident de mission).

    Outre les décès, ces accidents engendrent en moyenne 77 jours d’arrêt, soit dix jours de plus que pour les autres victimes d’AT. Ils sont aussi à l’origine de 4,1 millions de journées d’arrêt de travail chaque année, soit l’équivalent de plus de 16 000 salariés arrêtés toute une année. Les partenaires invitent les employeurs à agir sur plusieurs axes de management : organiser les déplacements, bien choisir et entretenir les véhicules, organiser les communications, et former tous les acteurs de l’entreprise.

    Le risque routier au cœur du troisième Plan santé au travail

    Le risque routier professionnel est identifié comme un des risques prioritaires du troisième Plan santé au travail 2016-2020 et comme une priorité de la politique de la sécurité routière pour la période 2018-2022.

    L’analyse statistique des causes et circonstances des accidents routiers liés au travail constitue un des éléments incontournables pour approfondir la connaissance du risque, établir un diagnostic précis et orienter en conséquence la politique de prévention, soulignent les partenaires.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus