Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Des fouilles allant jusqu’à 3 m x 10 m x 4 m

    Les massifs pour caténaires requièrent de réaliser des fouilles parallélépipédiques dont les dimensions vont de 1 m à 3 m de large, 1 m à 10 m de long et jusqu’à 4 m de profondeur. Le diamètre des fouilles cylindriques est de l’ordre de 1 m et leur profondeur peut dépasser 3 m. Sauf exception, la réalisation d’une fouille de chantier de caténaires ne dépasse pas une journée de travail.

    Ce que dit le Code du travail

    L’aménagement de la fouille et de ses abords respecte des règles spécifiques. Si la profondeur est supérieure à 1,30 m et sa largeur inférieure aux deux tiers de la profondeur, blinder la fouille. Le blindage dépasse le niveau du sol de 15 cm minimum. La descente dans une fouille à blinder est subordonnée à la mise en place préalable du blindage. Un moyen d’accès à la fouille est prévu. S’il s’agit d’une échelle, elle dépasse le niveau d’accès de 1 m minimum. Sur le réseau ferré national, les directives de la réalisation technique de fouilles sont données par le maître d’ouvrage.

    Chantiers de caténaires, trois procédés de fouilles

    La fouille de type « blindage parallélépipédique » répond à tous les besoins, notamment pour les massifs de grandes dimensions.

    Les fouilles de type « blindage en béton préfabriqué » conviennent aux poteaux supports de caténaires simples ou jumelés. Pour une opération où il possible de réaliser le bétonnage et le mâtage sans discontinuité, une fouille « simple » sera adaptée.

    Dispositions communes

    Définition de la fouille et mesures de repérage sur le terrain

    Le dossier de chantier précise la description de l’environnement de la fouille, la position et les dimensions de la fouille, les éléments de repère, le procédé d’exécution retenu.

    Mesure à prendre en présence d’eau

    Les mesures d’assèchement à adopter sont à préciser. En cas de nappe phréatique, les mesures sont à définir.

    Dispositions en cas d’inachèvement

    En cas d’interruption de chantier, indiquez sur le dossier de chantier les dispositions à prendre vis-à-vis des fouilles (cf. conditions du marché).

    Dispositions en cas d'éboulement

    Trois risques majeurs sont à prendre en compte : les traumatismes corporels, l’asphyxie en cas d’ensevelissement total entre 15 minutes à 45 minutes ainsi que l’empoissonnement sanguin (compression des artères).

    En cas d’ensevelissement, sécurisez la zone, alertez en précisant l’heure de l’écrasement, dégagez les voies respiratoires. Si la victime est inconsciente et respire, repositionnez sa tête pour éviter la régurgitation. Dans le cas où elle ne respire plus, pratiquez le bouche-à-bouche.

    Si l’écrasement est inférieur à 15 minutes, désensevelissez la victime manuellement, vérifiez s’il y a des hémorragies ou des blessures. Faites-la examiner (risque d’atteintes internes et soins adaptés). Si l’écrasement dure plus de 15 minutes, ne tentez pas de libérer la victime et attendez les secours tout en surveillant son pouls et sa respiration.

    Réglementation

    Travaux de terrassement à ciel ouvert

    Les fouilles en tranchée de plus de 1,30 mètre de profondeur et d'une largeur égale ou inférieure aux deux tiers de la profondeur sont, lorsque leurs parois sont verticales ou sensiblement verticales, blindées, étrésillonnées ou étayées. Les parois des autres fouilles en tranchée, ainsi que celles des fouilles en excavation ou en butte sont aménagées de façon à prévenir les éboulements. A défaut, des blindages, des étrésillons ou des étais sont mis en place.
    Ces mesures de protection sont prises avant toute descente d'un travailleur ou d'un employeur dans la fouille pour un travail autre que celui de la mise en place des dispositifs de protection.
    Lorsque nul n'a à descendre dans la fouille, les zones situées à proximité du bord et qui présenteraient un danger pour les travailleurs sont nettement délimitées et visiblement signalées.

    Des mesures de sécurité afin d'assurer la sécurité des travailleurs lors d'opérations de fouille sont imposées par le Code du travail, notamment sur la mise en place d'un blindage : du Code du travail

    Pour rappel, il est interdit d'affecter les jeunes travailleurs (d'au moins de 15 ans et de moins de 18 ans) à des travaux de démolition, de tranchées, comportant des risques d’effondrement ou d’ensevelissement, notamment des travaux de blindage, de fouilles ou de galeries ainsi qu’à des travaux d’étaiement (article D.4153-25 du Code du travail). Cette interdiction ne peut faire l'objet d'aucune dérogation.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque d'écrasement ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus