Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Cette innovation offre de meilleures conditions de travail aux opérateurs :

    • les risques liés aux manutentions mécaniques (charges lourdes et endommagement possible de l’appareil et des apparaux de levage) sont supprimés ;
    • la mise en place des plaques nécessite beaucoup moins d’efforts physiques ;
    • l’intervention des salariés est valorisée par la mise en œuvre d’un produit manufacturé non salissant ;
    • il n’est plus nécessaire de poser un grillage avertisseur.

    Protéger les canalisations de gaz avec une plaque en PEHD

    Cette société de travaux publics a mis au point, avec l’accord et l’aide de l’exploitant gazier, cette plaque légère en PEHD (polyéthylène haute densité) de protection et de signalisation des réseaux enterrés. Elle permet de diminuer les risques inhérents aux modes opératoires généralement utilisés et très contraignants lors du terrassement. Cette entreprise, à la pointe de l'innovation, a pu s’appuyer sur ses contacts avec des sociétés spécialisées dans la fabrication de nouveaux matériaux composites pour mettre au point cette solution.

    Avant

    Le recours à une protection en béton
    Auparavant, la protection était en béton armé. Soit elle était coulée en place, soit elle était réalisée sous la forme de dalles préfabriquées posées à l’avancement, avec l’engin de terrassement, à un mètre au-dessus de la génératrice supérieure du gazoduc.

    Après

    Des plaques de protection de canalisations légères et manuportables

    La protection est en matériaux composite. La pose de la protection se fait avec une grande facilité. Les plaques sont manuportables : le bardage, le long du tracé, peut se faire au moyen d’un véhicule léger tout terrain.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Les références :

    OVERPIPE

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Développement durable

    Ces plaques sont moins nocives pour l’environnement que du béton coulé.

    Performance de cette solution

    Retour sur investissement

    L’investissement est amorti en un peu plus de six mois.

    Bilan par salarié/an

    L’économie par salarié s’élève à 36 167 euros chaque année.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 108 500 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Total Coûts

    0 €

    Gains

    Installation

    42 000 €

    Production

    66 500 €

    Total Gains

    108 500 €

    Coût

    Total Coûts

    0 €

    Gains

    Installation

    42 000 €

    Coût des livraisons sur chantiers engin & matériaux

    42 000 €

    Production

    66 500 €

    Pelle mécanique avec chauffeur

    32 500 €

    Main d'œuvre pose des plaques protectrices passe de 70 à 250 ml/jour

    34 000 €

    Total Gains

    108 500 €

    Période envisagée : 1 an

    Effectif concerné : 3 personnes

    L’entreprise gagne du temps : il faut 2 rotations de camion au lieu de 16 pour les plaques en béton, et 2 opérateurs durant 4 jours de pose au lieu de 3 pendant 14 jours.

    En termes de coût, le prix d’achat des deux matériaux au mètre linéaire est identique.

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus