Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Les risques de chute de hauteur sont réduits et la durée du travail en hauteur est limitée. Les postures de travail sont plus ergonomiques. Le recours à la protection individuelle contre les chutes de hauteur est limité et les déplacements autour et jusqu’au poste de travail sont plus aisés.

    Un assemblage de charpente plus efficace et moins contraignant

    L'entreprise a expérimenté le montage de charpentes en fermettes au sol sur un chantier de 11 pavillons, à la demande de son fournisseur de bois. Face à au succès de la méthode, elle l’a ensuite appliquée sur d'autres chantiers.

    Pour le montage, une aire de pré-assemblage de surface équivalente à celle de la toiture est définie à proximité immédiate de la construction. Elle facilite la circulation périphérique et les manutentions et permet d’accueillir un appareil de levage et des accessoires adaptés à la mise en place de la charpente complète.

    Les avantages en termes de sécurité sont importants : la durée du travail en hauteur est limitée, par conséquent les risques de chute de hauteur également. Les postures de travail sont plus ergonomiques et les déplacements autour du poste de travail plus aisés.

    Le gain de temps qui en résulte est important et permet de diminuer les coûts de main-d’œuvre. De plus, les équipements de levage (échafaudages, grues…) sont mobilisés moins longtemps, ce qui représente une économie financière.

    Autre avantage : l’assemblage au sol s’effectue indépendamment des conditions climatiques, et le chantier n’est pas bloqué car il est possible de travailler en parallèle sur d’autres tâches (cheminements, entretoises ou autres arrêts d’isolant).

    Enfin, le gain sur le temps d’exécution permet une mise hors d’eau plus rapide du bâtiment.

    Avant

    Des fermettes posées une à une en hauteur

    Les fermettes étaient posées une à une sur les têtes de mur. Le contreventement, le calage et la fixation étaient effectués en hauteur, de même que l'écran de sous-toiture, le lattage et le contre-lattage.

    Le travail se faisait donc en hauteur et demandait la présence permanente d’engins de levage.

    Après

    Un assemblage au sol, suivi du levage de la charpente

    Les opérations de montage, d'assemblage des fermettes et sous-toiture, ainsi que le lattage et le contre-lattage sont effectués au sol.

    Le levage et la pose de l'ensemble sur le pavillon s’effectuent en une seule fois.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité

    La qualité d’exécution est améliorée, avec, de plus, un gain de temps global sur le chantier et une mise hors d’eau du bâtiment anticipée.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour un euro investi, cette solution génère 2,38 euros de gain.

    Retour sur investissement

    Quelques jours sont nécessaires pour que l’investissement soit amorti.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 5 340 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 16 020 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Décision

    180 €

    Installation

    3 000 €

    Production

    8 400 €

    Total Coûts

    11 580 €

    Gains

    Installation

    4 800 €

    Production

    22 800 €

    Total Gains

    27 600 €

    Coût

    Décision

    180 €

    Appropriation, réflexion sur mise en œuvre de la nouvelle méthodologie

    180 €

    Installation

    3 000 €

    Préparation de la plate-forme d'assemblage au sol

    1 200 €

    Préparation au levage et levage de la charpente pré-assemblée

    1 800 €

    Production

    8 400 €

    Location d'un engin de levage grue mobile

    6 000 €

    Pose des contreventements au sol

    2 400 €

    Total Coûts

    11 580 €

    Gains

    Installation

    4 800 €

    Mise en sécurité intérieur du pavillon avec pose de filet à l'échafaudage roulant

    4 800 €

    Production

    22 800 €

    Assemblage fermettes 1 à 1 sur têtes de mur avec camion-grue de l'entreprise

    14 400 €

    Ecran de sous-toiture + lattage + contrelattage en hauteur

    4 800 €

    Pose des contreventements en hauteur

    3 600 €

    Total Gains

    27 600 €

    Durée envisagée : 1 an

    Effectif concerné : 3 personnes

    Les principaux gains financiers réalisés grâce à ce nouveau mode opératoire sont liés à la main d’œuvre (le travail étant plus efficace) et à l’immobilisation réduite des engins de levage.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus