• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Un processus organisationnel Covid-19 pour les CSPS

Xavier Haertelmeyer - Mise à jour le 09/06/2020 10:59

Les outils d’aide à la gestion des chantiers en période  de Covid-19 sont attendus par tous. Le nouveau guide, élaboré par les représentants de la CSPS avec l’appui de l’OPPBTP, pour permettre aux coordonnateurs SPS d'établir les processus les plus adaptés, vient à point nommé.

Visite de chantier ©Frédéric Vielcanet

Chaque guide Covid-19 est un élément pour progresser. Le « Processus organisationnel de la coordination SPS en période d’épidémie de Covid-19 dans les opérations de BTP » détaille la mission des coordonnateurs SPS en cette période d’épidémie. Avec l’appui de l’OPPBTP, les représentants Coprec, GOC.sps, FAP et A.F.CO Ile-de-France, qui avaient participé au Livre Blanc de la coordination SPS en 2018, se sont retrouvés pour proposer un process opérationnel, en complément du guide de préconisations de l’OPPBTP. Un document qui doit servir de référence car « nous nous devions d’apporter notre regard et notre aide à l’ensemble des acteurs de la construction, signale Vincent Giraudeaux, président de la Fédération des acteurs de la prévention. Le coordonnateur SPS est un acteur majeur de la gestion du Covid-19. »

Processus organisationnel de la coordination SPS en période d’épidémie de Covid-19

Gérer la coactivité

Ce processus vise à aider à l’organisation de la reprise des chantiers en période de Covid-19 et à leur bon déroulement en coactivité. Des réunions sont proposées : « Elles sont le point de départ essentiel pour faire état des problèmes avant le redémarrage, assure Nathalie Veauvy, présidente de l’A.F.CO Ile-de-France. Le processus d’organisation requiert de poser tous les problèmes et de répondre à toutes les questions, ensuite de tout préparer pour un redémarrage. » Ces réunions doivent avoir lieu avec tous les interlocuteurs : maître d’ouvrage, maître d’œuvre, OPC… et le coordonnateur SPS évidemment. La première question qui se pose est : le chantier peut-il reprendre en sécurité ? Et dans l'affirmative : quand, avec quels moyens et quelle organisation ? 

Une boîte à outils

 « Le processus explique le cheminement à suivre pour le déroulement d’un chantier dans cette période de Covid-19, précise Patrick Grossmann, vice-président du GOC.sps. C’est une boîte à outils, une notice d’usage de toute l’organisation. Elle aide à la mise à jour du PGC SPS par le coordonnateur SPS et à l’actualisation du PPSPS par l’entreprise. » Car cette crise sanitaire entraîne l’application de règles supplémentaires. Le coordonnateur SPS peut être à l’initiative, en lien avec le maître d’ouvrage et les entreprises. « Il apporte un conseil sans regard négatif, précise Jérôme Glénat, représentant la commission Coprec SPS. Il est là aussi pour discuter avec l’entreprise de ses problèmes : livraison des matériels et matériaux, installation du chantier, espace disponible… ». Le coordonnateur SPS aide le maître d’ouvrage et travaille main dans la main avec tous les intervenants. « Les compagnons prennent des risques pour poursuivre l’activité. Nous leur devons, l’information, l’écoute et la réflexion. Ce document vise à organiser de bonnes conditions de travail », souligne Nathalie Veauvy.

Approche pragmatique

Toutefois, le coordonnateur SPS a la même « incompétence » en Covid-19 que tout un chacun. « Il faut qu’il se place dans ce contexte et œuvre avec une approche pragmatique et réaliste, prévient Jérôme Glénat. Il faut qu’il s’approprie le sujet et le traite comme un sujet à part, sans le diluer avec les autres risques ». À la différence des autres risques, le Covid-19 n’est pas visualisable et c’est la grande difficulté. Les mesures de protection imposent, chaque jour, une adaptation, avec agilité et flexibilité. « Il s’agit d’un nouveau risque comme il y a eu l’amiante, sauf que l’ampleur est toute autre », signale Vincent Giraudeaux. La mission de coordination SPS doit donc se réorganiser avec celle de référent Covid-19 du maître d’ouvrage. Le coordonnateur est l’une des personnes à même de traiter cette mission, tout comme l’OPC, l’architecte, le HSE ou un collaborateur dédié du maître d’ouvrage. Cette mission vise notamment à aider le maître d’ouvrage dans la concertation. « Elle concerne l’organisation sur les chantiers. Il s’agit de trouver comment faire respecter les gestes barrières avec une organisation substantielle », précise Patrick Grossmann.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.