• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Addictions en entreprise : les conseils de la Mildeca

- Mise à jour le 09/10/2019 09:40

La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) publie sur son site Internet un nouveau dossier pour aider les employeurs à combattre les addictions en milieu professionnel.

Addiction au tabac

 

Tabac, alcool, cannabis, l’usage de produits psychoactifs n’épargne pas les entreprises. Et si tous les métiers sont concernés, la construction figure parmi les plus exposés. Afin d’aider les employeurs à mettre en place des moyens de prévention adaptés et des conditions de travail favorables à la préservation de la santé, la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) publie un nouveau dossier consacré aux addictions en milieu professionnel. « L'alcool, le tabac et le cannabis ainsi que les médicaments psychotropes sont les produits psychoactifs les plus utilisés dans la population active. Ces consommations restent cependant souvent taboues au travail », souligne l’institution.

Les facteurs de risque au travail

La santé individuelle des salariés et la santé collective de l’entreprise sont en jeu, car les conduites addictives peuvent être à la fois un symptôme et une conséquence de dysfonctionnements dans l’organisation du travail ou le management, estime la Mildeca. Parmi les facteurs de risque liés au travail, la Mildeca liste : les risques psychosociaux, les conditions de travail pénibles et le stress, la recherche de la performance, l’accessibilité des substances sur le lieu du travail, certaines cultures d’entreprise favorisant les consommations d’alcool pour « récompenser » les salariés…

Prévention collective

Pour les accompagner sur ce sujet complexe, la Mildeca recommande, au-delà du règlement intérieur, de mettre en place une démarche de prévention collective destinée à agir, en amont, sur les facteurs de risques liés au travail. L’institution préconise ainsi : l’analyse des conditions et de l’organisation du travail et des dysfonctionnements éventuels, la formation de l’encadrement, des services de santé au travail et des représentants du personnel, la sensibilisation et l’information de tous les salariés… Dans sa brochure, elle rappelle également l’existence de formations de formateurs « Prévention des conduites addictives en milieu professionnel » et l’existence du site d'Addict Aide , offrant une sélection d’outils, de bonnes pratiques, de ressources et de témoignages pour prévenir les addictions.

Dans son document, la Mildeca compile de nombreuses données chiffrées sur les consommations des actifs. Elle rappelle par exemple que 85 % des dirigeants d’entreprise affirment être préoccupés par les questions de toxicomanies et leurs impacts au travail (source : enquête BVA-Mildeca/SIG 2014, note d’analyse OFDT, 2015). De plus, 18,6 % des actifs ont eu un épisode d’alcoolisation ponctuelle importante dans le mois et 9,5 % des ivresses répétées. 28 % fument quotidiennement et 9,6 % ont consommé du cannabis dans l’année (sources : Baromètre santé 2014, 2017 (Santé Publique France), OFDT, 2017, Cohorte Constances, Etude Eleas 2016).



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.