• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Carto Amiante : six nouvelles situations de travail analysées

- Mise à jour le 26/04/2019 17:50

Deux ans après la sortie d’un premier rapport présentant les résultats d’une campagne de mesurage d’empoussièrement et des préconisations, la DGT, l’OPPBTP, l’INRS et la Cnam dévoilent de nouveaux résultats encourageants dans un deuxième rapport.

retrait amiante

 

C’est peu dire qu’il était attendu. Le deuxième rapport Carto Amiante, mené dans le cadre d’un partenariat entre la DGT, l’OPPBTP, l’INRS et la Cnam, vient d’être publié. Mobilisés sur le sujet depuis 2014, les partenaires avaient présenté en octobre 2017 une première série de résultats et de préconisations issus d’une campagne de mesurage d’empoussièrement*.

Ce deuxième rapport recense une nouvelle série de mesures, menées avec 155 entreprises du BTP, sur près de 324 chantiers, ainsi qu'une analyse de six nouvelles situations de travail : recouvrement de dalles et revêtements de sol, vissage et dévissage sur dalles de sol, décollement de quelques dalles de sol, perçage de colle carrelage faïence, grattage de colle carrelage faïence, perçage enduit façade extérieure. Elles complètent les cinq situations déjà analysées : perçage de dalles et revêtements de sol, perçage de peinture ou enduit intérieur, découpe/démontage par outils manuels de canalisation en amiante ciment, démontage déconstruction de toiture, démoussage de toiture.

Des résultats encourageants

Les résultats, jugés « très positifs et encourageants » par les partenaires, montrent de faibles niveaux d’empoussièrement : dix processus de niveau 1 (empoussièrement inférieur à 100 fibres/litre) et un processus de niveau 2 (empoussièrement compris entre 100 et 6 000 fibres/litre). « Il y a tout lieu de se réjouir des résultats d’empoussièrement présentés dans ce rapport, reflet des améliorations des processus opératoires et des innovations techniques pour le traitement de l’amiante. Dans plusieurs cas, les mesurages montrent des processus maîtrisés, avec absence ou quasi-absence de fibres détectées », se félicite Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP.
 
Afin d’apporter une plus grande valeur ajoutée aux entreprises, ce deuxième rapport est présenté sous un nouveau format, avec des résultats par processus. Il compile ainsi des fiches détaillées par situation comportant les valeurs de référence et préconisations associées. « Nous invitons tous les acteurs du terrain à se saisir des résultats et préconisations présentés dans ce deuxième rapport, afin de favoriser et faciliter des interventions réussies impliquant des matériaux amiantés », note le secrétaire général.

Afin de poursuivre la dynamique lancée par les deux campagnes de mesurages, la DGT, la branche AT/MP de la sécurité sociale et l’OPPBTP entendent désormais poursuivre la campagne de mesurages. Cette dernière sera élargie à de nouvelles situations de travail afin d’enrichir la base de données et permettre aux entreprises de conduire leur estimation du risque amiante.

Télécharger le rapport

* La campagne de mesurage des empoussièrements est une initiative du BTP menée en partenariat avec quatre organisations professionnelles : Capeb, FFB, FNTP et Scop BTP.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.