Bitume et fumées de bitume

Bitume et fumées de bitume

Hydrocarbure issu de la distillation fractionnée des pétroles bruts, le bitume peut exister à l’état naturel. Il est donc connu depuis le paléolithique. À partir de l’antiquité, ses propriétés imperméables et malléables en font un matériau de référence. Principalement utilisé dans la construction routière aujourd'hui, il fournit le liant des enrobés bitumeux. Le point sur les risques sanitaires liés à l'utilisation du bitume et des liants bitumeux, et sur les moyens de prévention et d'hygiène à adopter pour les éviter.

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Le bitume

À température ambiante, le bitume est solide.
Afin de l’utiliser en technique routière comme en étanchéité, il est nécessaire de le liquéfier :

  • en le chauffant. Le bitume demande alors une attention particulière du fait de sa température élevée et des fumées qui s’en dégagent.
  • en le mélangeant à de l’eau sous forme d’émulsion.
  • en le fluidifiant avec des fluxants (huile végétale, fluxant pétrolier).
720286P1110090_jpg

Les cut-back et les huiles de houille ne sont plus utilisés en France depuis 2004.
Une liste des fluxants recommandés se trouve sur le site du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement).
Consulter la liste des fluxants recommandés

En 2014, en France, 2,5 millions de tonnes de bitume ont été utilisées pour les travaux routiers (90%) et les travaux d’étanchéité des ouvrages (10%).
Le bitume est un hydrocarbure issu de la distillation fractionnée du pétrole brut. Il contient environ 85% de carbone, 10 à 15% d’hydrogène, 2 à 3 % d’oxygène et de petites quantités de soufre d’azote et d’autres éléments.

Le bitume ne doit pas être confondu avec le goudron qui résulte, lui, de la pyrolyse de la houille. Classé cancérogène pour l’homme, le goudron n’est plus utilisé depuis le milieu des années 1980.

Pour en savoir plus

Le bitume : histoire d’un matériau routier  : un ouvrage à retrouver sur le site de l’Union des syndicats de l’industrie routière (Usirf).

 

Usages et états variés du bitume

Le bitume est employé à l’état pur ou sous forme modifiée –fluidifié ou fluxé– en le mélangeant avec des granulats, des poudres minérales (fillers) et/ou des additifs. Il s’applique généralement à chaud : de 60°C pour les enrobés semi-tièdes jusqu’à 200°C pour les asphaltes. Les émulsions et enrobés à froid sont appliqués à température ambiante.

Etancheur

Étanchéité des toitures, terrasses et ouvrages d'art

  • Bitume pur. Les bitumes oxydés ne sont pas utilisés en Europe pour l’étanchéité.

Enduits superficiels, enrobés stockables

  • Bitumes fluxés (bitume + fluxant pétrolier ou huile végétale) purs ou sous forme d’émulsion (avec de l’eau, de l’acide et des émulsifiants)

 

Revêtements routiers

  • Enrobés (bitume 5% environ + granulats)

Couches d'accrochage

  • Émulsions (5 à 8% de bitume, bitume + eau + émulsifiants + acide)

Enrobés coulés à froid, enrobés à l’émulsion, recyclage en place à l’émulsion

  • Émulsions (5 à 8% de bitume, bitume + eau + émulsifiants + acide ou base)

Étanchéité des ouvrages d'art et toitures terrasses, trottoirs, sols sportifs

  • Asphaltes (7 à 14% de bitume + granulats + poudre minérale)
    À noter : la poudre d’asphalte naturel n’est plus utilisée.

 

L’exposition des ouvriers diminue
Les procédés de mise en œuvre du bitume évoluent de manière à diminuer l’exposition des ouvriers aux fumées de bitume. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a mis en évidence une diminution de l’exposition du personnel de l’ordre de 6% par an. Quant aux températures de mise en œuvre, elles ont baissé d’environ 10°C, ce qui divise par deux l’émission de fumées.
En savoir plus sur les données du Circ sur le bitume

Votre conseiller OPPBTP

PréventionBTP le mag : déjà paru en digital !

Prévention BTP n°206

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.