• Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
picto_fiche

Tir à la mèche

Fiches - Ref. D5 F 05 10

Mise à jour le 7/06/2017

Cette fiche fournit les recommandations à suivre scrupuleusement pour opérer le tir à la mèche avec le maximum de sécurité. Le tir à la mèche, bien que de moins en moins utilisé, provoque encore un nombre d’accidents plus élevé que le tir électrique et cela, pour deux raisons essentielles :

1. Il arrive parfois que la mèche s’éteigne, provoquant ainsi un raté de tir. Dans ce cas, le délai d’attente avant le retour au chantier doit être de 30 minutes. Malheureusement, ce délai n’est pas toujours respecté, ce qui entraîne parfois l’accident.

2. Entre le moment où le boutefeu allume la mèche et le moment où se produit l’explosion, il s’écoule au minimum 90 secondes. Durant cette période, il est pratiquement impossible d’intervenir pour arrêter le tir, ce qui peut être grave s’il survient un événement imprévu à l’intérieur du périmètre dangereux.

Il est donc toujours préférable, dans la mesure du possible, d’adopter le tir électrique. Le décret n°87-231 du 27 mars 1987 a d’ailleurs considérablement restreint le domaine d’utilisation du tir à la mèche (voir « Domaine d’utilisation »). Le tir à la mèche est caractérisé par l’utilisation de la mèche lente et des détonateurs ordinaires.

Télécharger

Vous pouvez nous aider à mieux répondre à vos attentes, en répondant à ces quelques questions.



Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.