• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
Fiche Accident

Coulage d'une dalle en béton autonivelant

Mise à jour le 4/07/2019

Coulage d'une dalle en béton autonivelant

L'action de prévention

Lors du coulage d'un plancher collaborant, l'entreprise met en œuvre un béton autonivelant au lieu d'un béton vibré. Cela évite de recourir à un vibreur et à un convertisseur, et permet ainsi de limiter les risques liés au bruit et aux vibrations. Les opérateurs sont également moins sollicités physiquement, ce qui réduit la pénibilité.


Type d'action : Adoption de nouveaux modes opératoires

Les points-clés du cas

L'entreprise

Métier principal : Maçon
Effectif concerné : 2 personnes

L'agence concernée est située à Nice. L'activité principale de l'entreprise est la conception-construction. Elle réalise la plupart de ses chantiers en entreprise générale et se place ainsi comme interlocuteur unique en assurant la gestion globale de l’opération. Soucieuse de satisfaire ses clients et plus largement ses partenaires, elle bénéficie depuis 2004 de la triple certification Qualité Sécurité Environnement pour l’ensemble de ses métiers et de ses agences : ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001.

La situation

Risques adressés : Risque d'atteinte musculaire et articulaire (lombalgie, TMS…) • Bruit • Vibrations mécaniques • Risque électrique • Risque chimique (Acides, solvants, diluants, décapants, peintures, vernis, colles, résines, ciments, produits phytosanitaires, autres produits ét...

Avant

  • Le béton vibré est dense, ce qui rend son application pénible.
  • Ce type de béton nécessite l'utilisation d'un vibreur et d'une truelle mécanique, ce qui expose les opérateurs au bruit, aux vibrations et au risque électrique.
  • Il requiert très souvent quelques reprises lors de la finition.

Après

  • Le béton autonivelant permet de couler une dalle propre, régulière et finie, sans utiliser de vibreur et de truelle mécanique.
  • Il permet également de poser directement un sol souple, la surface ne nécessitant aucune reprise (après passage du débulleur et pose d'un produit de cure).

Les résultats

RENDEMENT = Gains / Coûts 1,24
Temps de retour sur investissement 0,05 an
Bilan par salarié et par an 228 €

Diminution de la pénibilité et de l'exposition au bruit et aux vibrations

• Réduction de la pénibilité liée au béton autonivelant plus facile à appliquer et ne nécessitant pas de reprise.

• Diminution des risques liés au bruit et aux vibrations, du fait de l'absence de vibreur et de convertisseur.

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.