• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
Fiche Accident

Malaxeur béton sur manuscopique

Mise à jour le 22/04/2019

Malaxeur béton sur manuscopique

L'action de prévention

En utilisant un malaxeur béton monté sur un manuscopique pour fabriquer et mettre en place du béton, l'entreprise est indépendante sur le poste bétonnage. Elle n'a plus de transport de toupie hors zone et n'est plus sujet aux problèmes liés à des quantités excluant l'usage de la toupie. Les salariés ne réalisent plus de béton à la bétonnière.


Type d'action : Adoption de nouveaux modes opératoires

Les points-clés du cas

L'entreprise

Métier principal : Maçon
Effectif concerné : 6 personnes

Entreprise de maçonnerie réalisant des travaux de fondations, longrines, dallages et autres élévations pour des chantiers de petite ou moyenne importance et pour les particuliers.

La situation

Risques adressés : Chute de plain-pied • Risque chimique (Acides, solvants, diluants, décapants, peintures, vernis, colles, résines, ciments, produits phytosanitaires, autres produits ét... • Risque d'atteinte musculaire et articulaire (lombalgie, TMS…)

Avant

  • L'entreprise se fait livrer le béton dans des zones parfois éloignées d'une centrale ou par des toupies incomplètes qui lui sont surfacturées.
  • Les salariés peuvent attendre les toupies et ne maîtrisent pas leur temps de coulage.
  • La fabrication d'une partie du béton est réalisée sur chantier avec une bétonnière électrique ou thermique.
  • Le mélange sable et gravier est chargé manuellement dans une bétonnière.
  • Le béton est ensuite déversé dans une brouette pour être acheminé au lieu de coulage.

Après

  • Le mélange sable et gravier est chargé mécaniquement dans le malaxeur à l'aide du manuscopique.
  • Les sacs de ciment sont stockés sur le plateau du véhicule 3T5.
  • Ces sacs sont vidés dans le malaxeur qui adapte sa hauteur de travail à l'opérateur.
  • Le transport et la mise en œuvre du béton sont réalisés à l'aide du manuscopique.
  • Les salariés maîtrisent leur temps sur la journée.

Les résultats

RENDEMENT = Gains / Coûts 1,73
Temps de retour sur investissement 0,18 an
Bilan par salarié et par an 5 501 €

Amélioration du mode opératoire

• Réduction des manutentions manuelles et donc des risques de TMS.

• Meilleure gestion du temps de travail.

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.