• Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
Fiche Accident

Ponceuses électriques orbitales.

Mise à jour le 16/05/2017

Ponceuses électriques orbitales.

L'action de prévention

Achat et utilisation de ponceuses orbitales électriques pour les travaux de préparation de support avant mise en peinture.


Type d'action : Achat de machines ou de matériels

Les points-clés du cas

L'entreprise

Métier principal : Peintre - Vitrier - Poseur de revêtement
Effectif concerné : 9 personnes

L'entreprise, créée en 1976, compte 5 salariés en 1992. Afin de rayonner dans le sud de son département, elle décide de reprendre, en 1999, une entreprise en cessation d'activité avec 4 salariés à son actif. En 2003, un troisième site est créé. Aujourd'hui, avec ses 9 salariés et forte d’une expérience de 30 ans, elle intervient majoritairement chez les particuliers dans le domaine de la peinture et de la décoration.

La situation

Risques adressés : Risque chimique (poussières et fibres) • Risque d'atteinte musculaire et articulaire (lombalgie, TMS…) • Bruit • Risque chimique (Acides, solvants, diluants, décapants, peintures, vernis, colles, résines, ciments, produits phytosanitaires, autres produits ét...

Avant

  • Le ponçage était réalisé à l'aide de ponceuses électriques d'utilisation pénible car elles étaient lourdes (3,1 kg) et de maniabilité peu aisée car elles sollicitaient les deux mains de l'opérateur.

Après

  • Aujourd'hui, les opérations de ponçage sont réalisées à l'aide de ponçeuses électriques orbitales plus compactes et plus légères, et extrêmement silencieuses.
  • Elles épousent mieux l'intérieur de la main ce qui leurs confère une meilleure maniabilité. De ce fait grâce à leur ergnomie étudiée, elles ne monopolisent plus qu'une seule main et sont ambidextres.
  • Un aspirateur peut être intégré au dispositif afin de capter les poussières.

Les résultats

RENDEMENT = Gains / Coûts 7,95
Temps de retour sur investissement 0,6 an
Bilan par salarié et par an 1 622 €

Gain en prévention

  • Les ponceuses utilisées sont quasiment 3 fois plus légères (1,050 kg au lieu de 3,100 kg).
  • De plus, elles sont plus silencieuses de 13 dB.
  • Enfin, le captage des poussières étant plus efficace, les opérateurs sont moins exposés aux risques chimiques.

Gain économique

  • Grâce à leur maniabilité et leur légèreté, un opérateur gagne désormais un quart d'heure de ponçage sur un temps effectif d'une heure.
  • De plus, le dispositif d'aspiration des poussières étant plus efficace, le nettoyage de fin de chantier est passé d'un temps moyen de 2 heures à 1 h 30.

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.