Constructeur de routesPrévenir la sécurité du constructeur de routes

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Organiser son chantier

Une bonne organisation de chantier intégrant les aspects de sécurité permet d’améliorer les conditions de travail.

Identifier et repérer les réseaux

Démarches administratives

Constructeur de route

Depuis le 1er juillet 2012, vous devez adresser aux exploitants via le guichet unique une déclaration d’intention de commencement de travaux (DICT), dont les nouveaux formulaires sont téléchargeables sur le site Internet dédié ( décret du 5 octobre 2011 ). Les exploitants de réseaux se sont au préalable référencés sur ce guichet unique.

À compter de 2019, ils devront fournir des plans géoréférencés pour les ouvrages sensibles en zone urbaine.
Les travaux déclarés urgents par un maître d’ouvrage doivent être, en plus, non prévisibles pour être dispensés de la procédure normale DT-DICT.

Repérage des réseaux

Après avoir reporté les informations de la DICT par marquage sur le terrain, les constructeurs de routes peuvent effectuer un repérage complémentaire avec des systèmes de détection et/ou des sondages ponctuels.

Préparer ses installations de chantier

Installations de chantier

Les équipements (accès, engins de levage…), la voirie et les réseaux divers (eau, gaz, électricité…) et les installations collectives de chantier (cantonnements…) sont intégrés au plan d’installation de chantier élaboré par le chef d’entreprise ou son donneur d’ordre en relation avec le coordonnateur SPS, le cas échéant.

Installations sanitaires et vestiaires

Constructeur de route

Les obligations concernant les installations d’accueil, les vestiaires et les sanitaires dépendent de la durée du chantier. Pour des chantiers de durée supérieure à 4 mois, des installations sanitaires fixes doivent être prévues. Pour des durées inférieures, des véhicules mobiles de chantier peuvent être utilisés.

Consultez notre  fiche de préparation de tâches pour les petits chantiers .

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous recommandons d’intégrer le coût des installations sanitaires et des vestiaires dans le devis.
L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois pour financer l’achat d’un équipement mobile d'hygiène.

Contactez votre agence pour connaître les modalités de ce prêt préférentiel.

Zone de stockage

Des zones de stockage et d’évacuation des déchets sont prévues au plus près de la zone de production. Ces espaces doivent être en permanence en ordre.

Plan de circulation

Constructeur de route

À l’intérieur du chantier, le plan de circulation organise les déplacements des engins. Il définit des entrées et des sorties spécifiques à l’avant et à l’arrière du chantier. Un « signaleur » ou « homme trafic » est désigné pour guider les conducteurs de camion. Il est reconnaissable grâce à un signe distinctif, par exemple un gilet rétro réfléchissant de classe 2 ou 3 de couleur orange ou jaune.

 

 

Aménager sa zone de travail

Mise en œuvre de la signalisation temporaire

Constructeur de route

Une signalisation temporaire de chantier est mise en place pour dévier la circulation et ainsi protéger les compagnons des heurts avec les véhicules des usagers.
Pour être efficace, la signalisation temporaire doit être adaptée, cohérente, crédible et lisible.

 

 

  • La signalisation temporaire doit être adaptée aux types de voies, à l’importance du trafic, à la nature du chantier
  • La signalisation temporaire ne doit pas entrer en conflit avec la signalisation permanente verticale et horizontale. La signalisation permanente sera éventuellement masquée.
  • La signalisation temporaire informe l’usager que son parcours va être perturbé par un chantier. Le comportement de l’usager dépendra donc de la pertinence de la signalisation mise en place.
  • Pour rester lisibles, les panneaux doivent être judicieusement implantés.

Plots, flèches lumineuses rabattantes (FLR) et panneaux indicateurs sont disposés en amont, au lieu et en aval de la zone d’intervention.

Préparez votre plan de circulation grâce aux mises en situation de notre guide pratique sur la signalisation temporaire .

Travaux hors circulation

Pour limiter les risques, négociez avec le donneur d’ordre la possibilité d’interdire la circulation pendant la durée des travaux. Hormis la fermeture de la route, ce type de chantier ne nécessite pas de balisage.

Travaux sous circulation

Constructeur de route

Pour séparer le chantier de la voie publique, privilégiez les protections lourdes comme les GBA en béton aux traditionnelles cocottes (cônes de signalisation).
Les engins ou véhicules non utilisés peuvent aussi servir de protection : ils sont placés en amont du chantier.
Dans les deux cas, la désignation d’un homme-trafic, parfaitement identifié et guidant les conducteurs, permet de veiller à la bonne organisation du chantier.

 

 

Travaux à proximité des camions et des engins

Constructeur de route
  • Les constructeurs de routes se rendent visibles au signaleur ou au conducteur de camion ;
  • Ils ne stationnent pas près des camions et des engins. Certains engins présentent des angles morts importants en particulier à l’arrière (niveleuses, compacteurs et chargeuses…) ;
  • Ils ne restent pas dans la zone de manœuvre des camions et des engins ;
  • Ils sont attentifs aux avertisseurs de recul ;
  • Ils se maintiennent éloignés des portes de benne de camions lors du bennage.

Mécaniser son chantier

Vous devez réduire les efforts physiques fournis par vos compagnons en mécanisant la manutention de l’approvisionnement des matériaux jusqu’à leur mise en œuvre.

Engins de levage

Constructeur de route
  • Les bennes preneuses sur grue auxiliaire, qui servent à manipuler les matériaux en vrac, sont équipées d’un crochet de levage pour permettre l’élingage de charges telles que les big-bags, les matériels conditionnés…
  • Le chariot élévateur de chantier est un engin polyvalent. Mobile, il permet aux équipes de manutentionner les charges depuis la zone de déchargement jusqu’à pied d’œuvre. Certains modèles sont équipés de pinces spécifiques pour la manutention des bordures et des pavés ; d’autres sont exclusivement dédiés aux travaux de pose de pavés.

Pour obtenir des précisions sur les engins de terrassement, consultez le métier terrassier. Concernant les travaux de canalisation, consultez le métier canalisateur .

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous rappelons que ces engins de levage sont soumis à une vérification générale périodique semestrielle . Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne .

En cas de location, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.

Effectuez l ’examen d'adéquation de votre grue .

L’obligation de mécaniser la manutention est énoncée à  l’article R.4541-3 du Code du travail.

Engins de chantier pour l’application manuelle d’enrobés

Phase de préparation

Constructeur de route

À l’avant du chantier, la raboteuse enlève la couche abîmée du revêtement existant. Ce fraisage permet de diminuer l’épaisseur de la chaussée avant la mise en œuvre du nouvel enrobé. Le fraisat d’enrobés peut être recyclé et réincorporé dans les nouveaux enrobés. Après le fraisage, une balayeuse-aspiratrice nettoie la chaussée.
Pour les petits travaux de maintenance, le brise-béton ou marteau-piqueur permet d’effectuer un travail précis. Il fonctionne soit à l’énergie électrique (groupe électrogène) soit à l’énergie pneumatique (compresseur). Les compresseurs sont reliés à la terre grâce à un piquet de terre.

 

 

Phase de mise en œuvre

Constructeur de route

La répandeuse met en œuvre l’émulsion de bitume qui sert de couche d’accrochage. Les camions-bennes déversent leur contenu dans la brouette des opérateurs, qui appliquent l’enrobé à la raclette au fur et à mesure de leur avancée.

Pour éviter le renversement du camion-benne lors du bennage :

  • Répartissez de manière homogène le chargement.
  • Prenez des dispositions pour que le matériau ne colle pas dans la benne : pour les enrobés, aspergez la benne d’un produit anti-adhérent. Attention : l’usage du gazole est interdit. Pour les autres matériaux collants, sablez l’intérieur de la benne.
  • Veillez à ne pas effectuer de manœuvres dangereuses telles que le bennage sur un sol en dévers ou meuble et en cassant l’attelage constitué par le tracteur et la remorque.
  • Demandez à vous faire aider par un signaleur restant à l’avant du véhicule pour être visible par le chauffeur.

La mise en place d’une bâche sur les bennes de camions est nécessaire principalement lors du transport des enrobés. Privilégiez le bâchage mécanique, qui permet de supprimer les risques de chute de hauteur lors des opérations de bâchage/débâchage.

Phase de compactage et de cylindrage

Constructeur de route

En fonction de la configuration du chantier (localisation, emprise…), l’enrobé est compacté avec les engins suivants :

  • Le cylindre à main est largement utilisé pour la mise en œuvre de sous-couches et d’enrobés sur les chantiers de VRD afin de compacter les surfaces étroites ou les bords de chantiers inaccessibles par les autres engins de compactage. Il peut être équipé d’une ou deux billes (ou cylindres). L’ engin est muni d’une commande de type « homme mort ».
  • Le compacteur à conducteur porté est adapté aux moyens et gros chantiers. Comme il se déplace en marche avant et en marche arrière, les compagnons ne doivent pas stationner dans sa zone d’évolution.
  • Les plaques vibrantes sont conçues pour les petits travaux de maintenance et de réparation des allées et des chemins. Polyvalentes, elles viennent en complément des autres engins mentionnés plus haut. Le modèle télécommandée est préférable, car il n’y a plus aucune transmission de vibrations à l’opérateur.

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous rappelons que ces engins sont soumis à une vérification générale périodique annuelle . Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne .

En cas de location, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.

Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.