Travailler en sécurité

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Gérer les matériaux et matériels

 

Choisir des matériels et des matériaux réduisant l'effort

Choisissez des matériaux et des outils légers, maniables et réduisant les interventions physiques contraignantes :

Peintre
  • matériels équipés d’une perche télescopique permettant à l’opérateur d’effectuer des travaux au plafond depuis le sol en maintenant les bras au niveau du buste (ponceuse girafe, rouleau avec manche télescopique) ;
  • dérouleur de toile de verre, supports pour volets ou portes à peindre et encolleuseà papier peint assurent au poseur un confort et une rapidité de travail ;
  • servantes roulantes permettent de disposer le pot de peinture à bonne hauteur ;
  • rouleau à peindre auto-alimenté évitant d’avoir à se baisser pour tremper le rouleau ;
  • malaxeur électrique pour homogénéiser les mélanges de peinture.
  • Pour l’application au pistolet, les opérateurs peuvent monter la peinture dans les étages grâce à une pompe hydraulique et à un tuyau flexible ;
  • En intérieur, la projection de peintures par l’utilisation de cannes télescopiques supprime la pose d’échafaudage et le risque de chute. Cependant, comme elles sollicitent plus fortement la musculature, des poses compensatrices sont nécessaires.

Équipez les salariés de matériels électroportatifs et de câbles d’alimentation en bon état et protégés par un disjoncteur différentiel (30 mA).

Gérer les matériaux dangereux

Les opérateurs sont capables d’identifier et de gérer en sécurité certains matériaux dangereux, qu’ils peuvent rencontrer incidemment (amiante et plomb) ou qu’ils utilisent dans le cadre de leur travail (produits chimiques).

Produits chimiques

Peintre
  • Identifiez les produits toxiques utilisés dans votre entreprise. Les produits dangereux sont reconnaissables à leur étiquetage (pictogrammes de danger). Depuis 2010, l’étiquetage des produits purs est modifié ; celui des mélanges le sera en 2015. Des losanges vont progressivement prendre la place des traditionnels carrés sur fond orange.
  • Répertoriez et analysez toutes les fiches de données de sécurité (FDS). Les FDS établissent la composition du produit et les risques engendrés. Il faut avoir en tête que la FDS n’est fournie par le revendeur à l’entreprise utilisatrice qu’à sa demande.
  • Rédigez les notices de poste et affichez-les sur le lieu de travail. Cette notice de poste, issue de la FDS, décrit les conditions d’utilisation du produit.
  • Adoptez le principe de la substitution des produits les plus dangereux par d’autres moins nocifs.
  • Vous devez compléter la fiche individuelle de prévention des expositions aux facteurs de risques professionnels à la rubrique agents chimiques dangereux pour les produits pouvant avoir des effets irréversibles sur la santé.

Téléchargez notre affiche et notre mémo sur le nouvel étiquetage des produits chimiques .

Les décapants

Dans le cadre du plan régional IDF santé au travail 2011-2014, un groupe de travail piloté par la CRAMIF et associant la DIRECCTE, l’APST et  l’OPPBTP a été constitué fin 2012 afin de mener une étude sur la substitution des décapants à base de dichlorométhane sur les chantiers de ravalement.

Télécharger le document d'information

Plomb

Peintre

Les travaux exposant au plomb sont soumis à la réglementation du Code du travail (articles R. 4412-59 à R.4412-93) et imposent au chef d’entreprise de nombreuses mesures de prévention :

  • Lors de rénovation de peintures dans un immeuble datant d’avant 1948, demandez au maître d’ouvrage le diagnostic sur les peintures au plomb. S’il n’a pas été établi, faites-le exécuter.
  • Privilégiez le remplacement des éléments revêtus de peintures plombées. En cas d’impossibilité, vos opérateurs déposent l’élément et le traitent à l’extérieur.
  • Si vos compagnons sont dans l’obligation de travailler à l’intérieur, choisissez une technique d’intervention limitant les émissions de particules de plomb, ventilez les locaux et fournissez aux salariés les EPI adaptés . N’utilisez le décapage mécanique qu’en dernier ressort.
  • Installez un sas de décontamination et établissez des règles d’hygiène strictes : les opérateurs ne doivent ni manger ni boire sur le chantier. Ils doivent se laver les mains et prendre une douche après le travail. Ils ne doivent pas ramener les vêtements souillés à leur domicile.
  • Informez et formez les salariés à la technique de retrait retenue, au port des EPI et à la gestion des déchets.
  • Attention ! Les jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans ne peuvent pas travailler en présence de plomb.

Consultez notre fiche prévention : application et le décapage des peintures plombifères .

Amiante

Peintre

Pour les interventions sur des matériaux contenant de l’amiante (bardages de façade, plaques peintes et descentes d’eau en amiante-ciment, enduits…), hors désamiantage, vos compagnons adoptent un mode opératoire réduisant les émissions de poussières et se protègent avec les bons EPI. Vous devez établir une fiche individuelle d'exposition pour chaque travailleur exposé à l'amiante .

Consultez le site dédié à notre campagne nationale de sensibilisation sur l’amiante lancée en avril 2012. Ce site propose un kit sur les dangers de cette fibre toxique permettant aux chefs d’entreprise d’animer des séances d’information auprès de leurs salariés.


Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.