Plombier - Chauffagiste - ClimaticienPrévenir la sécurité du plombier - chauffagiste - climaticien

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Organiser son chantier

Une bonne organisation de chantier intégrant les aspects de sécurité permet d’améliorer les conditions de travail.

Préparer ses installations de chantier

Installations de chantier

Les équipements (accès, engins de levage …), la voirie et les réseaux divers (eau, gaz, électricité…) et les installations collectives de chantier (cantonnements…) sont intégrés au plan d’installation de chantier élaboré par le chef d’entreprise ou son donneur d’ordre en relation avec le coordonnateur SPS, le cas échéant.

Approvisionnements et circulations

Plombier

Des zones de stockage et d’évacuation des déchets sont prévues au plus près des postes de travail.
Ces espaces doivent être en permanence en ordre, débarrassés des emballages, des chutes de cuivre ou de PVC.
Les matériels et les matériaux sont stockés dans un container. Les barres de cuivre y sont placées dans un rack, les accessoires de types colliers et raccords PVC dans des caissons spécifiques.
Les matériels sanitaires (bacs de douche, éviers, baignoires), les équipements de chauffage, les meubles éviers sont livrés et montés à l’avancement du chantier afin de prévenir les vols.

 

 

Installations sanitaires et vestiaires

Plombier

Les obligations concernant les installations d’accueil, les vestiaires et les sanitaires dépendent de la durée du chantier. Pour des chantiers de durée supérieure à 4 mois, des installations sanitaires fixes doivent être prévues. Pour des durées inférieures, des véhicules mobiles de chantier peuvent être utilisés.

En cas de retrait d’amiante, une unité de décontamination des salariés et des équipements doit être installée.

Consultez notre fiche de préparation de tâches pour les petits chantiers .

Les conseils de l’OPPBTP :

Nous vous recommandons d’intégrer le coût des installations sanitaires et des vestiaires dans le devis.
L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois pour financer l’achat d’un équipement mobile d'hygiène.

Contactez votre agence pour connaître les modalités de ce prêt préférentiel.

Aménager sa zone de travail

Les compagnons accèdent en sécurité à leur poste de travail. Cet espace est sécurisé, à hauteur et il bénéficie d’une bonne ventilation notamment en milieu confiné. Les outils du plombier sont à portée de main sur un établi.

Accès sécurisé

Dans un chantier en hauteur en cours de production, les plombiers accèdent à leur poste de travail grâce à une échelle ou à une tour à escaliers, moyen le plus sûr.
Attention ! L’échelle n’est pas un poste de travail, juste un moyen d’accès.

Poste de travail à hauteur

Plombier

Lors de la mise en place des tuyauteries et des gaines galvanisées, une plate-forme individuelle roulante (PIR), une plate-forme individuelle roulante légère (PIRL) ou un échafaudage roulant, de préférence à MDS, sont nécessaires pour limiter les postures inconfortables et les chutes de hauteur.
Les PIRL permettent de travailler jusqu’à 2,5 m de hauteur, les PIR jusqu’à 4 m, les échafaudages roulants au-dessus de 4 m.

Consultez nos fiches prévention sur les plates-formes individuelles roulantes et les échafaudages roulants métalliques préfabriqués .
Pour les chantiers linéaires à hauteur intermédiaire, vous pouvez gagner en productivité avec une plate-forme élévatrice mobile de personnes (PEMP).

Les conseils de l’OPPBTP
Nous vous rappelons que les échafaudages sont soumis à un examen de montage et à une vérification périodique de l’état de conservation . Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne .
En cas de location à un échafaudeur, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.

Effectuez l’ examen d'adéquation de votre PEMP .

Pour les travaux à proximité du sol, les compagnons travaillent assis sur un petit tabouret bas.

Assurez la ventilation générale du lieu de travail.

Organisez le poste de travail pour assurer l'évacuation naturelle des fumées et des gaz de soudage. Orientez le poste de travail pour permettre à l'opérateur de travailler dos au vent ou à la circulation d'air naturelle.
Dans les endroits exigus, installez un extracteur d'air équipé d'une buse de captation des fumées et gaz.

Établi et poste de préfabrication

Plombier

Les plombiers disposent près de leur poste de travail d’un établi pour la préfabrication des réseaux en cuivre ou en PVC. Cet établi est équipé d’un étau, d’une cintreuse, d’un coupe-tubes et d’une filière.
Pour les chauffagistes-climatiseurs, il peut être utile d’installer un poste de préparation et de montage (équipé comme celui du plombier) et un autre poste de travail consacré aux travaux de soudage réalisés à l’arc électrique ou par TIG (Tungsten Inert Gaz : soudage à l’argon).

 

Livrer et manutentionner

Vous devez réduire les efforts physiques fournis par vos compagnons en mécanisant la manutention, de la livraison jusqu’au levage au poste de travail.

Livraison

Plombier
  • Dans des chantiers neufs, lors de la préparation du chantier, discutez avec votre coordonnateur SPS des moyens communs de manutention (monte-matériaux, grues, ascenseur…) mis en œuvre pendant les différentes phases des travaux. Assurez-vous que des engins de levage soient bien présents pendant l’intervention des corps d’état techniques.
  • Dans des chantiers de réhabilitation, utilisez un engin de levage (chariot-élévateur de chantier, monte-matériaux, grue auxiliaire…) pour acheminer les matériaux et les matériels jusqu’au poste de travail. En cas d’impossibilité, fractionnez les colis pour tenir compte des passages.
  • Organisez la livraison des charges lourdes (baignoires, chaudière, ballon…) en relation avec vos fournisseurs pour adapter le conditionnement aux moyens mis en œuvre. Demandez que vos équipements soient palettisés et que les palettes soient organisées et repérées en fonction de leur destination sur le chantier.
  • Privilégiez les livraisons par des camions équipés pour le déchargement au sol (bras mobile, hayon…).

Véhicule utilitaire léger du plombier

Plombier

Le fourgon du plombier, équipé comme un atelier (poste de préfabrication), est également pourvu d’un hayon, notamment porte-bouteilles pour décharger sans peine et en toute sécurité les bouteilles de gaz.

Pour en savoir plus :

Consultez le guide sur l’aménagement du VUL du plombier édité par l’INRS et l’IRIS-ST

Levage au poste de travail

Pour lever, maintenir et fixer seul et sans effort un appareil sanitaire ou un radiateur, les compagnons utilisent :

  • un diable élévateur (pour les ballons, par exemple) ;
  • un monte-charge pneumatique (pour les climatiseurs à plaquer au plafond, par exemple) ;
  • un chariot adapté comme le chariot lève-radiateur.

Ils déplacent leur matériel grâce à des aides à la manutention : chariot porte-bouteilles (groupe oxyacétylénique), diable monte-escaliers, servante (raccords, pièces en cuivre et outillage)…

L’obligation de mécaniser la manutention est énoncée à l’article R.4541-3 du Code du travail .

Consultez le numéro spécial de Prévention BTP sur la manutention .

Maîtriser le risque incendie

Outre la bonne utilisation du chalumeau et du groupe oxyacétylénique, la maîtrise du risque incendie passe par l’établissement de documents et la présence d’extincteurs.

Chalumeau et bouteilles

Plombier

Les plombiers mettent les bouteilles de gaz en position debout. Elles sont équipées d’un détendeur de sécurité (avec valve), qui permet de régler la pression voulue, et les flexibles sont munis de clapets anti retour au plus près du chalumeau (à distinguer des raccords express).
En fin de poste, les opérateurs ferment les robinets des bouteilles de gaz.

Consultez notre fiche prévention : identification, manutention et stockage des bouteilles de gaz .
La date mentionnée sur les boyaux est celle de la fabrication. Les fabricants préconisent de les remplacer au bout de cinq ans.  

Documents à établir

  • Formalisez une consigne contenant les mesures pour prévenir et éteindre les incendies occasionnés en particulier par l’utilisation du gaz et du chalumeau, et la présence de matériaux inflammables (colles solvantées). Cette consigne est affichée sur les portes arrière des véhicules utilitaires, et quand c’est possible sur le chantier.
  • Avant d’entreprendre des travaux de plomberie sur des bâtiments abritant des activités industrielles ou commerciales, établissez avec le maître d’ouvrage un « permis de feu ». Il prévoit les mesures à prendre pour éviter un incendie ou une explosion.
  • Renseignez-vous auprès de la municipalité de votre lieu d’intervention, qui peut prévoir des dispositions particulières concernant les incendies.

Extincteurs

Plombier

Les équipes utilisent comme agent extincteur la poudre polyvalente ou, mieux, de l’eau pulvérisée avec un additif. Prévoyez un extincteur de 6 kg par chalumeau.

 

 

 

Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.