TerrassierL’EPI du terrassier

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Fournir les bonnes protections

Les terrassiers utilisent des protections collectives et individuelles pour faire face aux différents risques auxquels ils sont exposés (chutes avec dénivellation, heurts, bruit…).

Équipements collectifs

Risque d’éboulement

L'éboulement est un risque à traiter très sérieusement. Lors de l'ouverture de fouilles ou tranchées, le terrassier privilégiera toujours le talutage. En cas d'impossibilité et suivant la configuration du chantier il pourra faire appel à différentes techniques.

Le talutage

Angles de talutage

Les parois sont inclinées pour empêcher l'éboulement. L'angle donné tient compte de la cohésion du terrain et la teneur en eau. Le talutage est efficace si la pente des parois correspond à l'angle de glissement du sol. Un film de polyane déroulé en haut de talus renforce encore sa cohésion.

 

 

 

Les blindages

Les blindages, qui sont posés à l’avancement, sont disponibles en nombre suffisant sur le chantier avant le début du terrassement de la fouille. Personne ne doit descendre dans la tranchée tant que celle-ci n’est pas correctement protégée. Le blindage est choisi en fonction de la cohésion du sol, de la profondeur de la fouille et de la place nécessaire pour travailler.

Les différents types de blindage
Boisage tranchée

Pour les travaux ponctuels, les techniques couramment utilisées sont le boisage et le blindage modulaire :

  • Le boisage présente l'avantage d'être peu onéreux et rapide à mettre en œuvre. Il est recommandé dans les terrains encombrés et secs. La mise en place du boisage nécessite du personnel qualifié.
  • Le blindage modulaire, mis en œuvre à la main, est adapté à la présence de réseaux traversants. Il est ajustable à la longueur du terrain, mais est réservé à des terrains stables et pour de faibles profondeurs.

 

 

Palplanche tranchée

 

Les blindages « grandes surfaces », en préfabriqués lourds, sont manœuvrables exclusivement à l’aide d’un engin de levage :

  • Le blindage caisson est constitué de deux panneaux, munis de montants sur lesquels viennent se fixer des étrésillons. Il est réservé aux moyennes profondeurs en terrain cohérent sans croisements de réseaux. Il reprend des charges importantes (plusieurs tonnes au m²).
  • Le blindage coulissant est composé de panneaux, qui sont enfilés sur des poteaux comportant un ou plusieurs guides, reliés entre eux par des étrésillons. Ils ne sont utilisés que par havage pour tout terrain. Ils sont utilisés pour des profondeurs importantes jusqu'à 12 m.
  • Les palplanches ou palfeuilles sont constituées d'éléments métalliques enfichés par vibration ou battus. Elles sont employées pour de grandes profondeurs, jusqu'à 12 m. Ce blindage assure l'étanchéité à l'eau. Il ne peut être utilisé en cas de sols encombrés de réseaux.

Chutes de hauteur

Qu'elles soient blindées ou talutées, les fouilles sont sécurisées par des garde-corps (lisse à 1m du sol, sous-lisse à mi-hauteur et plinthe de 15cm) pour éviter les chutes de hauteur.

Les conseils de l’OPPBTP :

Pour le blindage bois, laissez dépasser d’au moins 1m une planche de boisage tous les 1,5m de tranchée. Vous y fixerez les lisses, les sous-lisses et les plinthes.

Pour les blindages « grandes surfaces », prévoyez des caissons dont la hauteur est égale à la profondeur de la tranchée plus 1m.

EPI

EPI du terrassier 2

Lors des différentes phases de son travail, le terrassier porte les EPI suivants :

  • casque de chantier suivant la norme EN 397 ;
  • lunettes de sécurité conformes à la norme EN 166 classe 1 résistantes aux impacts solides et liquides ;
  • protections auditives pour les opérateurs évoluant dans ou à proximité des engins de terrassement ;
  • masque antipoussières jetable (EN 149 FFP3) obligatoire pour les travaux prolongés et particulièrement émissifs en poussières ;
  • vêtement de protection de préférence EN 340 couvrant l'ensemble du corps. La présence de poches et d’emplacements pour ranger les outils est très appréciée des compagnons ;
  • vêtement de signalisation à haute visibilité adapté aux conditions climatiques et de classe 2 (norme EN 471) ;
  • gants répondant à la norme EN 388 contre les risques mécaniques avec une bonne protection contre l’abrasion et les déchirures ;
  • bottes et chaussures de sécurité avec coque et semelle antiperforation.

Votre conseiller OPPBTP

Le saviez-vous ?

Outil pratique : mémos Santé-Sécurité

Avec l'IRIS-ST

Bruit, aménagement des ateliers ou du véhicule utilitaire, addictions, amiante... 
Retrouvez la collection des mémos de sensibilisation aux questions de santé-sécurité édités par l'IRIS-ST.

Accéder aux mémos Santé-Sécurité

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.