Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Apprentis dans un atelier.

    ©DR

    L’artisanat demeure le secteur le plus pourvoyeur d’apprentis en France avec 150 000 apprentis formés (+3 % par rapport à 2018-2019). Le BTP est l’activité dont le nombre d’apprentis a augmenté le plus entre 2019 et 2020 : il accueille 59 970 apprentis, soit une croissance de 5 % des effectifs, selon le baromètre de l’artisanat sur les chiffres de l’apprentissage pour 2019-2020, diffusé par l’Institut supérieur des métiers et l’assureur Maaf le 1er septembre.

    7 770 apprentis dans les travaux d’installations électriques

    Parmi les métiers qui emploient le plus de jeunes diplômés, le BTP se place dans le Top 5 avec 7 770 apprentis dans les travaux d’installations électriques, même si la boulangerie-pâtisserie et la coiffure sont loin devant (respectivement 26 500 et 17 440 apprentis). Mais au palmarès des activités avec la plus forte croissance d’apprentis, le BTP se distingue avec +29 % pour la construction de réseaux électriques et de télécommunications et +19 % pour les travaux de montage de structures métalliques.

    Le CAP maçon parmi les cinq principaux diplômes préparés

    Le CAP maçon et 5 340 élèves apprentis en 2019-2020 figure parmi les cinq principaux diplômes préparés par les apprentis. De plus, l’étude souligne que les apprentis de 26 ans et plus et/ou les demandeurs d’emploi en reprise de formation « choisissent en premier lieu les secteurs des soins à la personne (coiffure-esthétique), le commerce de fleurs ou les métiers du bâtiment ». Le CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, avec 110 élèves, et le CAP charpentier bois (80) sont parmi les diplômes les plus choisis par les 26 ans et plus. Tandis que le CAP maçon est le deuxième diplôme le plus choisi par les demandeurs d’emploi (50 personnes).

    L'insertion professionnelle dans les six mois est majoritaire

    Quel que soit le secteur, pour la grande majorité des apprentis de l’artisanat, l’insertion professionnelle se fait dans les six mois suivant la formation, précise l’étude : 65 % des apprentis du BTP sont ainsi en emploi six mois après l’obtention de leur diplôme. Ce taux d’accès à l’emploi augmente avec le niveau de diplôme. Il est de 78 % pour le CAP constructeur bois, 72 % pour le CAP conducteur d’engins–travaux publics et carrières. Il grimpe à plus de 80 % pour les BP couvreur, métiers du plâtre et de l’isolation, charpentier bois, le bac pro et le BTS Travaux publics, ainsi que pour le BTS Fluides-énergies-domotique option B froid et conditionnement d’air. Enfin, le taux d’accès à l’emploi s’élève même à 91 % pour le BTS Enveloppe des bâtiments–conception et réalisation.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus