Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Visite de chantier avec un CSPS

    ©DR

    Ils sont treize étudiants, principalement issus du DUT HSE (hygiène, sécurité, environnement), à avoir intégré la nouvelle licence professionnelle Coordonnateur sécurité et protection de la santé à l’IUT Aix-Marseille Université (région Paca), le 6 septembre 2021. « Cela fait déjà de nombreuses années que le BTP a identifié des besoins de recrutement sur la profession de CSPS, c’était donc très intéressant pour nous d’ouvrir notre offre avec ce nouveau diplôme », se félicite Sandrine Gallo, responsable pédagogique de cette formation*. Cette licence professionnelle propose 450 heures de formation théorique et 33 semaines en entreprise.

    2  000 postes de CSPS à pourvoir

    La construction de ce diplôme répond en effet à un souhait de la profession, formulé dans le Livre blanc de la coordination SPS publié en septembre 2018. Avec 2 000 postes à pourvoir, le document préconisait que l’accès aux formations comme l’organisation de filières soient adaptés pour pérenniser la mission et renforcer son attractivité auprès des jeunes. La onzième recommandation du Livre blanc appelait ainsi les pouvoirs publics à engager une réflexion sur les modalités d’accès à la mission.

    L’ouverture de la première licence professionnelle CSPS est donc l’aboutissement des réflexions d’un groupe de travail dédié au sujet, supervisé par l’OPPBTP et composé de représentants de la coordination SPS et de responsables du département HSE de l’IUT Aix-Marseille. L’accès aux missions de coordination SPS de niveau 2 conception et réalisation de l’ouvrage est désormais ouvert à des étudiants de licence professionnelle en apprentissage.

    Des débouchés professionnels assurés

    Avant ces changements, les conditions d’éligibilité à la formation de coordonnateur SPS de niveau 2 étaient satisfaites par une expérience professionnelle d’au moins cinq ans, dans des domaines distincts selon que le coordonnateur SPS intervient en phase de conception ou de réalisation de l’ouvrage. « Ces conditions étaient un frein à l’accès de jeunes diplômés motivés par la mission, relève Jean-François Bertin, responsable de domaine coordination SPS à l’OPPBTP. Ils débutaient généralement leur carrière par des missions de niveau 3, de moindre ampleur et moins attractives ! » Un arrêté du 8 juin 2021, qui modifie l’arrêté du 26 décembre 2012 relatif à la formation des CSPS, précise les nouvelles conditions de réalisation de cette formation.

    Pour les étudiants, la licence professionnelle CSPS présente un sérieux atout : des débouchés professionnels assurés. « Quand on explique aux jeunes que ce diplôme leur fait gagner des années d’expérience professionnelle et que les perspectives d’embauche sont nombreuses, ils se montrent intéressés », témoigne Sandrine Gallo. Un signe ne trompe pas : les étudiants n’ont eu aucun mal à trouver des bureaux de contrôle pour les accueillir en alternance. Reste à développer davantage la filière à d’autres départements HSE afin d’offrir cette opportunité à plus de jeunes désireux d’exercer cette mission.

    *La licence professionnelle CSPS s’inscrit aux côtés de deux autres licences professionnelles; LP Prévention et gestion des risques en santé, sécurité, environnement et LP métiers de la radioprotection et de la sécurité Nucléaire.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus