Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    La promotion d’alternants de la formation certifiante de coffreur bancheur proposée par Ramery en partenariat avec Manpower

    © Ramery

    «À l’origine de notre idée de mettre en place une formation certifiante de coffreur-bancheur, trois ambitions se sont croisées : le souhait, en interne, d’un maître-compagnon, Gonçalo Soares, de transmettre sa passion et son savoir-faire, le besoin de valoriser le métier face à des difficultés de recrutement et le lancement du plan gouvernemental 1jeune, 1solution », explique Nicolas Boone, responsable ressources humaines du groupe Ramery.

    Diversité des parcours

    Dans un premier temps, une vingtaine de profils ont été repérés. Cette sélection s'est opérée pour une partie par Manpower, partenaire de l’opération, dans son propre vivier, pour une autre partie par les chefs de chantier de Ramery, parmi les intérimaires et les jeunes en insertion. Au terme d’un Job dating avec les responsables recrutement du groupe nordiste de BTP, dix de ces jeunes ont été sélectionnés pour constituer la première promotion de coffreur-bancheur. « Nos seuls critères: leur savoir-être et leur ambition, indique Nicolas Boone. La diversité de leurs milieux d’origine et de leur parcours, certains étant éloignés de l’emploi, d’autres fraîchement sortis d’écoles, constitue une richesse et un facteur d’émulation. ».

    Un accompagnement renforcé pendant douze mois

    D’une durée de douze mois, la formation alterne des sessions au sein du centre de formation Elfe Formation BTP de Noyelles-Godault (Pas-de-Calais) et une immersion sur des chantiers des entités Ramery Flandres Littoral, Lille Métropole et Artois Hainaut pour acquérir les savoirs métier de base et l’état d’esprit de l’entreprise. À la clé, une certification professionnelle de niveau 5 enregistrée au Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP).

    Les stagiaires bénéficient d’un accompagnement individualisé par un tuteur sur le terrain et du parrainage de Gonçalo Soares au niveau de la promotion. « Avec une carrière entamée il y a quarante-cinq ans, Gonçalo est un référent précieux sur le plan humain, qui fait le lien entre eux et le groupe», souligne Nicolas Boone.

    La sécurité abordée en priorité

    La sécurité, en tant que pilier de la culture d’entreprise, a été abordée de manière prioritaire lors de la première semaine passée par les jeunes en centre de formation. Ils ont notamment été formés à un nouveau dispositif, le coup de klaxon grue, qui consiste à s’arrêter de travailler quelques minutes pour observer son environnement. Les alternants ont pu l’expérimenter depuis le 25 janvier dernier, lorsqu’ils ont fait leurs premiers pas sur le terrain, après avoir débuté par une semaine en centre de formation. « Malgré la rudesse des conditions climatiques de ces débuts, tous se sont accrochés, se félicite Nicolas Boone. En les accompagnant au plus près pendant un an, nous leur donnons toutes les chances d’acquérir les bons réflexes pour les décennies qui suivent». En cela, la démarche s’inscrit également pleinement dans les engagements RSE du groupe.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus