Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    L'OIT invite à investir dans des systèmes de SST résilients

    © Organisation internationale du Travail

    La Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail qui a eu lieu le 28 avril était axée cette année sur les stratégies de renforcement des systèmes nationaux de sécurité et de santé au travail (SST). Objectif : accroître leur résilience pour faire face aux crises actuelles et futures et mettre à profit l’expérience acquise dans le monde du travail au cours de la pandémie de Covid-19.

    La crise sanitaire a conduit les gouvernements, les employeurs, les travailleurs et l’ensemble de la population à relever des défis sans précédent pour limiter la propagation du virus.

    Réduire les risques dans le monde du travail

    Le rapport Anticiper, se préparer et répondre aux crises-Investir maintenant dans des systèmes de SST résilients publié par l’OIT à l’occasion de cette journée analyse de quelle manière la crise actuelle démontre l’importance de renforcer les systèmes de SST, notamment les services de santé au travail, au niveau national et dans les entreprises. Les pays doivent mettre en place des systèmes de sécurité et de santé au travail (SST) solides et résilients qui permettent de réduire les risques dans le monde du travail en cas de nouvelle urgence sanitaire, indique l’OIT.

    Endiguer la propagation du virus

    Le document étudie la prévention et la gestion des risques liés à la pandémie et analyse les autres risques pour la sécurité et la santé au travail en relation avec les nouveaux aménagements du travail pour endiguer la propagation du virus. Il décrit les rôles essentiels joués par les institutions et les cadres réglementaires de sécurité et de santé au travail pendant la pandémie, les mécanismes de surveillance, les services de santé et de conseil, les données, la recherche et la formation.

    Le télétravail a brouillé les limites

    Le rapport affirme que si le télétravail a été essentiel pour limiter la propagation du virus, pour préserver l’emploi et l’activité des entreprises et pour donner plus de flexibilité aux travailleurs, il a également brouillé les limites entre le travail et la vie personnelle. 65 % des entreprises interrogées par l’OIT et le réseau SST du G20 ont indiqué que les travailleurs ont eu du mal à garder le moral pendant le télétravail.

    Autre enseignement : les petites et microentreprises ont souvent éprouvé des difficultés à satisfaire aux exigences officielles en matière de SST car beaucoup d’entre elles n’avaient pas les ressources nécessaires pour s’adapter aux menaces posées par la pandémie.

    Les normes internationales de travail offrent des orientations spécifiques sur la manière de relever ces défis, réduisant ainsi le risque de propagation du virus au travail, indique le rapport. Elles fournissent des outils pour mettre en place des mesures de SST. Elles encouragent également le dialogue social, qui est le meilleur moyen de veiller à ce que les procédures et les protocoles soient acceptés et déployés efficacement, selon l’OIT.

    Webinaire spécial Journée mondiale de la SST

    Un webinaire sur l’importance d'anticiper, se préparer et répondre aux crises : « Investir maintenant dans des systèmes de sécurité et santé au travail résilients, face aux crises comme la pandémie de Covid-19 » est organisé le 28 avril à 13h30.

    S’enregistrer

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus