Dans le cadre d’une réfection de l’étanchéité d’une toiture-terrasse d’un immeuble, une entreprise est sollicitée par le concessionnaire du réseau pour déposer des antennes relais. Avant cette intervention, une autre entreprise avait découpé des trémies pour la pose ultérieure de lanterneaux. À la suite d’un retard de livraison des lanterneaux et afin d’éviter les infiltrations d’eau, elle avait recouvert les trémies de morceaux de membrane d’étanchéité, sans aucune mesure de protection contre le risque de chute de hauteur. Lors de son intervention, l’opérateur chargé de la dépose des antennes relais butte sur l’une des trémies ainsi recouvertes et chute de 10 mètres dans la cage d’escalier. Il s’en sort avec de multiples contusions et un traumatisme crânien.

    255 Fiche AT Chute à travers une trémie non protégée

    ©Lipsum

    Pourquoi est-ce arrivé ?

    • Le maître d’ouvrage avait fait poser les lanterneaux avant la dépose des antennes relais.
    • La trémie était recouverte d’une feuille d’étanchéité qui n’était ni protégée contre les risques de chute de hauteur, ni signalée.
    • L’entreprise intervenant pour la dépose d’antennes relais n’avait pas été informée de cette situation.
    • Le coordonnateur SPS n’avait pas prévu de protection collective provisoire et n’avait pas informé l’entreprise de cette situation.

    Organiser une intervention en toiture-terrasse

    L’implantation des installations d’hygiène et de vie.Les accès au chantier du personnel et des engins.Les zones d’approvisionnement et d’évacuation.La sécurisation des interventions vis-à-vis des risques de chute de hauteur.Les possibilités de branchement électrique.Les points d’ancrage pour les systèmes d’arrêt de chute.

    3 pistes pour éviter l'accident

    1. Planifier et coordonner les travaux

    Commencer par les travaux de dépose des équipements techniques (antennes-relais, équipements de chauffage…), avant même le démarrage des travaux de pose des lanterneaux, potentiellement source de chute de hauteur.

    Planifier la réalisation des trémies
    et la pose des lanterneaux en évitant une coactivité avec d’autres entreprises. Privilégier des modèles équipés de grilles antichute.

    Dès la création des trémies, les équiper de protections contre les chutes.

    Des équipements définitifs en priorité. Interdire la réalisation des trémies s'il n'y a pas d'installations prévues sur le site pour les protéger.

    Organiser une visite préalable commune du chantier avec le CSPS.

    Informer les entreprises de tout changement de situation concernant les protections collectives provisoires ou définitives.

    2. Mettre en œuvre des protections collectives

    Pour les lanterneaux avec une partie éclairante, prévoir des équipements résistants à des chocs supérieurs à 1 200 joules.

    Pour les modèles avec une partie ouvrante, privilégier ceux équipés d’une surface de recueil intégrée.

    Durant la phase de pose du lanterneau, protéger la trémie avec un filet en sous-face. À défaut, il faudra utiliser un dispositif antichute sur un ancrage préalablement identifié.

    Dans le cas où les lanterneaux posés ne sont pas équipés de grille de protection, assurer une protection provisoire par un système de garde-corps fixés sur la costière en béton ou un filet de sécurité fixé par un tendeur en acier. Ces dispositifs devront rester en place durant la durée des travaux ou tant que l’équipement définitif de protection contre les chutes ne sera pas en place.

    3. Former et accueillir les salariés

    Former les salariés aux risques liés au travail en hauteur, et notamment à la pose, l’entretien, la dépose de protections collectives provisoires et l’utilisation de dispositifs antichute.

    Durant l’accueil des salariés sur le chantier, rappeler l’interdiction de modifier ou déposer, même temporairement les protections collectives en place.

    Solutions et ressources

    ÉQUIPEMENT. Filet pour lanterneaux

    Huck-Occitania propose des filets de protection antichute pour les lanterneaux de 2 mètres x 2 mètres ou 3 mètres x 3 mètres. Ils sont réalisés en polypropylène haute résistance et sont équipés d’une poignée et de mailles d’essai. Le dispositif de fixation est constitué d’une sangle d’arrimage de 8,5 m et d’un tendeur à cliquet en acier zingué. Les filets répondent aux normes NF EN 1263-1, NF EN 795 (1996, classe B).

    255 Fiche AT Chute filet

    ÉQUIPEMENT. Garde-corps pour lanterneaux

    Les garde-corps fixes de protection de lanterneaux GM sont constitués de montants en aluminium carré. Les lisses et les sous-lisses sont en tubes aluminium de 30 mm, situés au minimum à 1 000 mm du sol et espacés de 500 mm. Ils sont livrés en kit standard (lanterneau 1 200 x 1 200) ou en kit grande taille (1 200 x 2 500). Ils sont également proposés pour des lanterneaux ouvrant avec un portillon. Ils se fixent sur des plots béton de 25 kg, disponibles en option.

    255 Fiche AT Chute

    FORMATION. Module e-learning « Sécurisation d’un chantier en toiture-terrasse »

    L’OPPBTP propose sur son site Préventionbtp.fr un module e-learning sur l’organisation de la prévention pour les chantiers en toiture-terrasse. Il aborde notamment l’établissement du devis en intégrant la sécurité, le choix des bons matériels de protection, l’installation du chantier et des moyens de protections collectives provisoires et la maintenance des équipements. Le module peut se télécharger pour être utilisé en mode déconnecté.

    255 Fiche AT Chute Formation

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus