Risques liés aux poussières de bois : comment aider les chefs d'entreprise de la filière à agir ?

    ©DR

    L’étude Propobois, démarche de progrès pour la réduction de l’exposition aux poussières de bois, a été cosignée par l’institut technologique FCBA (Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement) avec l’OPPBTP. Initiée par les organisations professionnelles de la filière, elle vise à aider les chefs d’entreprise de la filière bois. Vincent Quint, responsable environnement industriel FCBA, répond à nos questions.

    Comment identifier les zones à risque d’une entreprise ?

    Les mesures réglementaires donnent un résultat global sur la quantité de poussières émises au cours d’une période de travail, sans distinction de l’activité réelle. La mesure en temps réel, associée à l’observation des opérations induites par le poste de travail, permet de distinguer les phases d’exposition aux poussières de bois.

    Quel est l’angle d’observation ?

    Nous sommes partis d’une grille établie par l’INRS, qui classait les machines selon leur émissivité, pour l’enrichir de procédés supplémentaires. Pour chaque procédé, nous avons recherché le point le plus émissif en réalisant des mesures de courte durée dans toutes les directions et à différentes distances autour du poste. Puis, la mesure de l’émission sur ce point pendant toute la durée d’un poste de travail nous a permis de qualifier l’émissivité du procédé.

    Cette matrice a nourri une méthode d’autoévaluation qui a été mise au point à la suite de l’étude et qui est directement destinée au chef d’entreprise : en entrant ses machines et les systèmes d’aspiration qui leur sont associés, il obtient une cartographie des zones d’émissivité de son atelier.

    Comment le chef d’entreprise peut-il alors améliorer les conditions de travail de ses salariés ?

    Il y a d’abord les bonnes pratiques de protection collective et leur bon fonctionnement : aspirer à la source, être équipé par une entreprise spécialisée, vérifier que le système est toujours performant… Ensuite, le chef d’entreprise va pouvoir, par exemple, adapter le rythme de travail de ses opérateurs en fonction des procédés sur lesquels ils interviennent.

    Il y a aussi l’adoption de gestes moins émetteurs, comme l’utilisation d’aspirateurs ou de manches aspirantes plutôt que le balai ou la soufflette. Enfin, en dernier recours, la protection individuelle peut être utilisée pour des situations dont l’exposition ne peut être suffisamment réduite : c’est le cas du nettoyage des postes de travail.

    Sera-t-il possible de définir des classes d’exposition par opérateur ?

    Absolument, notre volonté est de réduire l’exposition des opérateurs. Nous publierons, ce mois-ci en accès libre, un guide pratique d’autoévaluation du risque d’exposition aux poussières de bois, coréalisé avec l'OPPBTP. La méthode permettra de renseigner le temps de travail de chaque salarié sur tel ou tel procédé. Le résultat sera exprimé sous la forme d’une note et d’une classe d’exposition. Le chef d’entreprise pourra identifier les opérateurs les plus exposés et agir.

    Ces éléments pourront être communiqués à l’organisme accrédité en charge du contrôle réglementaire pour l’aider à définir les groupes d’exposition similaires dans le cadre de sa stratégie de prélèvement. Le chef d’entreprise disposera ainsi d’un nouvel outil pour mieux appréhender le risque poussières de bois et agir plus efficacement.

    ❛❛ Le chef d’entreprise pourra rapidement identifier les opérateurs les plus exposés et agir en conséquence. ❜❜

    Vincent Quint, Responsable Environnement Industriel FCBA

    • Après des études d’environnement et un début de carrière au sein de bureaux d’études privés, Vincent Quint intègre l’institut technologique FCBA en 2006.
    • Il est aujourd’hui responsable de l’environnement industriel au service des entreprises de la filière bois.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus