En résumé

    • Bureaux et ateliers sont réunis en un même lieu.
    • Des équipements conçus pour le bien-être au travail.
    • Article paru dans PréventionBTP n°265-Septembre 2022-p. 22

    Photo : 265 Entreprise Les Maçons parisiens Ouverture

    Crédit photo : Frédéric Vielcanet

    Derrière les baies vitrées de son bureau, le directeur général délégué, Olivier Castillon, est en première ligne pour admirer le ballet des avions qui atterrissent à Orly. En revanche, aucun bruit ! L’isolation acoustique a été soignée. Lumière, calme et espace caractérisent le nouveau siège social des Maçons Parisiens. En 2021, l’entreprise a quitté ses locaux vieillots et devenus trop étroits de Massy pour s’installer quelques kilomètres plus loin entre ville et champs, dans le nouvel écoquartier en devenir de Massy-Europe. Des lignes simples et rigoureuses, des volumes vastes et aérés… le bâtiment est à l’image d’une entreprise pas comme les autres. Sans doute la conséquence de son état d’esprit et de sa forme juridique, une société coopérative et collaborative. Ce statut permet aux collaborateurs qui le désirent de devenir sociétaires. Sur les 250 salariés, environ 30 % ont fait le choix de s’engager et de participer à la gestion et aux choix stratégiques. « Les avantages d’une telle structure sont nombreux : respect de l’être humain, qualité du travail, écoute et décisions communes… Le cœur de la stratégie est la pérennité, avec une répartition équilibrée des résultats. Nous prenons moins de risques et les décisions sont longuement mûries », explique Olivier Castillon. Ainsi, entre les premières études d’un nouveau siège et sa livraison, il se sera écoulé huit ans !


    Une organisation optimisée
    Partenaires réguliers des Maçons Parisiens, les architectes Olivier Desaleux et Carlos Soares ont imaginé un bâtiment qui aurait pu accueillir une start-up dans l’air du temps. Pour autant, l’organisation rappelle qu’ici, nous sommes bien au siège d’une société de l’économie réelle. « Nous sommes pragmatiques. Il en résulte une architecture à notre image, entre un outil fonctionnel et un lieu de bien-être », poursuit le directeur général délégué. Le nouveau siège se devait d’être le miroir des savoir-faire de l’entreprise : béton blanc et aluminium anodisé rythment les façades ; verre émaillé noir ou transparent et acier scandent les espaces intérieurs, volontairement généreux pour un vrai confort au travail. Mais ici, pas d’open space ou de flex-office, pas de baby-foot dans les espaces communs. Chacun a son bureau vitré et lumineux, comme « chaque enfant doit avoir sa chambre ! », et l’organisation a été optimisée. Au rez-de-chaussée, la direction des achats et la logistique, au premier étage la direction générale, les bureaux d’études et des méthodes implantés de part et d’autre d’une rue en atrium, en vis-à-vis pour faciliter les échanges et gagner en efficacité. Enfin, le deuxième étage est réservé aux travaux, toujours par souci de cohérence.


    La qualité de vie au travail en ligne de mire
    Un tel équipement pourrait arborer les labels environnementaux les plus récents, BREEAM* ou HQE. « Mais ce bâtiment est le nôtre et nous n’avons pas engagé de démarche de certification. Cela ne nous apporterait rien », explique Olivier Castillon. De la même manière, même si la politique RSE n’est pas formalisée (ce sera un des futurs chantiers), l’engagement des Maçons Parisiens sur ce point n’est pas à démontrer. L’atmosphère apaisante et les vastes espaces sont propices au travail. Les équipements sont à l’unisson. Chaque étage est équipé d’une tisanerie pour prendre un café ou faire réchauffer un repas, une cafétéria invite à la détente, un espace cosy a été aménagé pour se détendre ou lire à l’heure du déjeuner et une salle de sport est accessible en dehors des heures de travail. Dans l’atelier voisin, les vestiaires ont bénéficié des mêmes attentions. Les salariés disposent même d’un barbecue et d’une terrasse extérieure pour partager leurs repas aux beaux jours. « La qualité de vie est essentielle. Il s’agit également de refléter l’état d’esprit de l’entreprise et attirer les talents, notamment les ingénieurs, devenus rares », précise-t-il. Les Maçons Parisiens accueillent même une crèche, dont la gestion a été confiée à La Maison Bleue. Sur les trente berceaux, dix sont réservés à l’entreprise, avec pour le salarié un coût équivalent à celui d’une crèche publique. De quoi séduire les futures mamans et jeunes papas…


    *Le BREEAM est un standard de certification britannique relatif à l'évaluation environnementale des bâtiments.

    265 Entreprise Les Maçons parisiens espaces lumineux

    Matériaux sobres, espaces communs aérés, éclairage naturel… les nouveaux bureaux proposent un cadre de travail apaisant.

    265 Entreprise Les Maçons parisiens crèche

    Les salariés disposent de nombreux services qui améliorent le bien-être, comme une salle de sport ou une crèche intégrée.

    265 Entreprise Les Maçons Parisiens atelier menuiserie

    Dans l’atelier de menuiserie, les poussières et déchets sont aspirés à travers un système au sol, pour être ensuite recyclés.

    265 Entreprise Les Maçons Parisiens table coffrante

    L’atelier de préfabrication béton est équipé de tables coffrantes de 8 et 16 mètres, sur vérins, et vibrantes, pour faciliter le travail.

    265 Entreprise Les Maçons parisiens ponts roulants

    Des ponts roulants facilitent les manutentions entre les différents ateliers (de menuiserie, de métallerie, de préfabrication béton).

    265 Entreprise Les Maçons parisiens aire de livraison

    L’aire de livraison et de stockage est organisée autour de deux grues dont les flèches atteignent 40 mètres.

    Bilan de performance

    Avec ce nouveau bâtiment, les performances sont en accord avec les objectifs de la réglementation thermique 2012, contribuant aux économies d’énergie et au confort au travail : enveloppe en béton armé avec isolation thermique par l’extérieur, protections solaires (stores et brise-soleil), énergie renouvelable (pompes à chaleur, ventilo-convecteurs dans les bureaux et plancher chauffant/rafraîchissant), confort visuel (lumière naturelle) et acoustique…

    Focus

    Des ateliers optimisés pour gagner en sécurité

    Persuadé que le collectif fait la force d’une entreprise, la coopérative a aménagé les ateliers à proximité des bureaux, avec la même exigence.

    Derrière les bureaux, Les Maçons Parisiens ont aménagé des ateliers et une zone de stockage. Focus sur cette réalisation avec Francis Proust, directeur des achats et de la logistique.


    Pourquoi ce choix de combiner bureaux et ateliers?
    Il était indispensable d’aménager nos ateliers à proximité des bureaux. Par commodité pour les salariés, dont beaucoup habitent la région, et parce que nous fonctionnons en mode « ruche ». Il est plus simple et efficace de communiquer avec les bureaux d’études ainsi qu'avec les services méthodes et supports. On travaille mieux quand on est ensemble, la fluidité vient de l’échange.


    Quels ont été vos choix pour l’aménagement?
    Nous avons souhaité apporter le même soin aux ateliers, avec des volumes vastes et aérés. Revêtus d’aluminium, ils sont éclairés par une façade et des lanterneaux en polycarbonate dévoilant une vaste charpente métallique. Ils abritent des vestiaires hommes et femmes, avec douches, et équipés d’armoires séchantes pour les vêtements, deux réfectoires avec une terrasse extérieure où il est possible de partager un barbecue, à l’écart de la vie de l’entreprise.


    Qu’en est-il des espaces de travail?
    Les ateliers de menuiserie, métallerie et de préfabrication, où travaillent une vingtaine de personnes, ont été aménagés avec un souci de sécurité et de confort au travail. Ils sont installés en file indienne pour gagner en efficacité et sont équipés de ponts roulants pour faciliter les manutentions. Dans l’atelier menuiserie, les déchets sont récupérés par aspiration au sol et recyclés ; dans le magasin, les rayonnages sont équipés de bac de rétention en cas de fuites. L’aire de livraison et de stockage s’organise autour de deux grues, en vis-à-vis des ateliers, et une rocade de circulation a été délimitée. 

    On travaille mieux quand on est ensemble, la fluidité vient de l’échange.

    Francis Proust, directeur des achats et de la logistique

    Originaire de la région parisienne, Francis Proust (45 ans) a fait ses classes comme conducteur de travaux dans une PME avant de rejoindre Les Maçons Parisiens en 2005. Il y a trouvé une famille avec laquelle il partage la même philosophie, depuis dix-sept ans. Nommé directeur de travaux en 2013, il a continué à gravir les échelons, jusqu’au poste de directeur des achats et de la logistique qu’il occupe depuis 2020.

    Photo : 265 Les Maçons Parisiens

    Crédit photo : Frédéric Vielcanet

    La méthodologie appliquée

    • Les Maçons Parisiens est une société coopérative et collaborative détenue par ses salariés, ce qui constitue un facteur de cohésion sociale. Bureaux et ateliers sont réunis en un même lieu pour favoriser le dialogue entre les différents services et gagner en efficacité.
    • Si l’entreprise se doit de faire des bénéfices, elle n’a pas pour finalité de verser des dividendes chaque année. Le cœur de la stratégie est la pérennité et la transmission de l’outil de travail. Cela se traduit dans les choix économiques et sociétaux ainsi que dans les conditions de travail.
    • Les nouveaux locaux répondent aux exigences environnementales actuelles et entrent dans le cadre d’une stratégie RSE, qui sera mieux formalisée dans les prochaines années. Elle vise à mieux prendre en compte les exigences des salariés et attirer de nouveaux talents.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus