Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Électriciens travaillant en hauteur

    Sensibiliser les électriciens au sujet des troubles musculo-squelettiques et améliorer leurs conditions de travail. Telle est la finalité de l’étude métier engagée par l’OPPBTP en lien avec la Capeb, la Fédération des Scop du BTP, la Fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique (FFIE) et le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce). Cette dernière est née d’un constat simple : les électriciens comptent parmi les professions du BTP les plus touchées par les troubles musculo-squelettiques.

    Étudier une situation de travail représentative du métier d’électricien

    L’étude métier reposera sur l’observation d’une situation de travail spécifique : la pose d’équipements terminaux, tels que des lampes ou des appareillages au plafond, avec l’utilisation de matériel électroportatif.

    Cette situation de travail sera observée sur quatre chantiers (construction neuve et rénovation) menés par des entreprises volontaires, implantées dans des régions différentes. Les chantiers concernent des bâtiments tertiaires, des bureaux, des hôtels ou encore des maisons de retraite.

    Établir un état des lieux précis et complet

    L’observation de la situation de travail sera menée parallèlement à une métrologie spécifique aux activités de l’électricien :

    • poussières totales a minima pour des phases de découpes ou de percement ;
    • dosimétries (ambiance sonore) pour chaque salarié observé ;
    • cardiofréquencemétrie pour chaque salarié observé ;
    • température et hygrométrie relevées (ambiance climatique) ;
    • mesures de vibration en fonction des techniques de pose utilisées.
    Zoom sur les études métier

    Les études métier sont réalisées par l’OPPBTP aux côtés des organisations professionnelles du bâtiment et des travaux publics. Répondant à l’objectif stratégique Horizon 2020 de l’Organisme, elles reposent sur la méthodologie Maect : « Méthodologie d’analyse et d’évaluation des conditions de travail ».

    La méthodologie Maect s’appuie sur plusieurs phases :

    • l’observation et l’analyse d’une situation de référence, préalablement déterminée avec la ou les organisations professionnelles ;
    • la proposition d’actions à mener ;
    • la mise en place d’une Commission d’amélioration des conditions de travail afin de développer tout ou partie de ces actions.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus