Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Vêtement protecteur UV

    Depuis avril 2018, la fabrication d’EPI est soumise au règlement européen (UE) n° 2016/425 qui a abrogé la directive précédente sur les EPI. Dans ce nouveau règlement a été intégrée une exigence concernant les équipements destinés à protéger la peau, notamment contre les rayonnements UV. Désormais, fabricants et fournisseurs de vêtements de protection anti-UV doivent prouver que les EPI peuvent « absorber ou réfléchir la majeure partie de l’énergie rayonnée dans les longueurs d’ondes nocives. » Cependant, il n’existe pas de normes spécifiques pour la concrétisation des exigences essentielles de ce règlement. Pour les vêtements de protection, la norme européenne harmonisée EN ISO 136882 ne contient aucune exigence quant à la protection contre les UV. Dans le domaine textile, celle-ci est classifiée par les normes EN 13758-23 ou AS/NZS 4399:20174, et un marquage est spécifié. Les exigences du règlement sur les EPI ne sont pas reprises systématiquement dans ces deux normes.

    Outre une méthode de mesurage, une norme spécifique devrait également contenir des exigences sur ce que la protection UV des vêtements doit être capable de produire sans trop restreindre le confort. « On pourrait éventuellement s’inspirer pour cela de standards existants, comme la norme australienne AS/NZS 4399:2017 ou le label UV STANDARD 8015 créé en Europe par différents instituts d’essai », estime Eurogip. Les comités de normalisation sur les EPI sont maintenant invités à combler cette lacune, ce qui aiderait non seulement les fabricants et les organismes d’essai, mais aussi les utilisateurs.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus